Yonatan Saada : mes parents devaient être en juin en Israël

François-Michel Saada est l’un des quatre Juifs assassinés vendredi dernier dans un attentat terroriste contre un supermarché casher à Paris. Le fils de F-M Saada, Yonatan, a parlé longuement de son père, précisant qu’il « a toujours essayé d’unir les gens, de les rassembler, » de travailler patiemment pour résoudre les conflits entre les membres de la famille. »

Yonatan choisit de ne pas voir la mort violente de son père comme « tragique », remarquant qu’il a été tué parce qu’il était Juif, pour moi, la mort de mon père, c’est du Kiddouch Hachem, une sanctification du nom de D.ieu. Sa mort « aidera beaucoup de Juifs, non seulement en France mais partout dans le monde … peut-être qu’ils se rendront compte que parfois dans la vie vous n’avez pas à attendre pour que les gens prennent des décisions pour vous. Les Juifs doivent prendre des décisions pour eux, c’est-à-dire de partir. »

francois saadaFrançois-Michel Saada

Le fils endeuillé a révélé que son père et sa mère avaient prévu de faire leur Alya cette année, en juin, ajoutant que son père était « complètement en amour avec Israël », il se sentait « à la maison. » « Je leur ai dit de ne pas attendre, de venir avant, vous n’avez pas à attendre encore cinq mois », a déclaré Yonatan, qui a fait son Alya il y a quatre ans. Malheureusement ses parents n’ont pas réussi à faire leur Alya avant l’attaque choquante, ils avaient des choses à finaliser en France et cela les retenait.

yonathan saadaFrançois-Michel Saada et son fils Yonatan

Parlant de la vague prévue d’Alya de France après l’attaque, Yonatan a déclaré : « Les gens qui décident de venir en Israël … même s’ils sentent vraiment que leur situation va s’améliorer, il faut qu’ils comprennent qu’ils n’ont pas à s’enfuir, ils ne doivent pas le voir comme ça. Je pense que s’ils viennent à Israël, c’est parce que ce pays est incroyable. »

Particulièrement en cette période de difficultés et de deuil, il a révélé qu’il y a eu une effusion massive de soutien du peuple juif, et qu’il a senti l’étreinte de la nation comme une famille. François-Michel Saada est né en Tunisie, et était cadre supérieur à la retraite. Ses deux enfants vivent en Israël.

Une pensée sur “Yonatan Saada : mes parents devaient être en juin en Israël

  • 16 janvier 2015 à 3:10
    Permalink

    repose en paix françois michelmon beau frere a ete inhumé en meme temps ce jours la ,,,, a guyvat chaoul,,,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *