Yitzhak Aharonovitz : les difficultés administratives seront assouplies

La décision du ministre d’assouplir les restrictions d’armes à feu viennent en contradiction avec la gestion informatique des autorisations de ses services.

Malgré les tensions actuelles, la décision du ministre ne va pas changer les difficultés techniques que rencontrent les Israéliens qui doivent attendre des mois pour obtenir un permis de port d’armes. « Cette période de temps n’est pas raisonnable, pas logique », dit un résident de Maale Adumim.

Malgré l’annonce du ministre de la Sécurité publique, Yitzhak Aharonovitz, faisant état de son intention de rendre plus facile pour les Israéliens l’obtention des licences d’armes à feu, la presse israélienne a appris que son ministère a des difficultés à émettre des permis armes en raison de problèmes informatiques. A Jérusalem, Tel-Aviv et Ramla, il faut de trois à quatre mois pour obtenir un rendez-vous avec un représentant du département des armes à feu du ministère de la Sécurité publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *