Yeshiva: A quoi reconnait-on le meilleur élève ?

La plupart d’entre nous ne sont pas de grands érudits, et nous ne connaîtrons certainement pas toute la Torah. L’histoire suivante explique le sens de notre étude personnelle limitée. Par la journaliste Sivan Rahav Méir.

Un grand rabbin est venu une fois dans une Yeshiva ou se trouvaient des étudiants exceptionnels et a voulu savoir qui était le meilleur étudiant. Il entra dans la salle du Beit Midrash et dit qu’il avait une question sérieuse dans le domaine de la Torah, une question très complexe que seul un génie pouvait résoudre.

Le rabbin posa la question, tout le monde essaya pendant un long moment de trouver la réponse, et personne ne réussit. Le rabbin quitta les lieux déçu. Tous les élèves de la Yeshiva revinrent à la routine, mais soudain un jeune homme sortit, couru derrière la charrette du rabbin et dit : « Attendez, mais quelle est la réponse à la question que vous avez posée? ».

La Yeshiva du savoir

Le rabbin lui dit : « Je te cherchais, tu es le meilleur élève ! L’essentiel n’est pas le savoir, mais le désir de savoir. »

Cette histoire est vraie dans tant de domaines de la vie, et certainement dans l’étude de la Torah : l’essentiel est le cœur, l’aspiration, la soif, l’étincelle dans les yeux.

Sivan Rahav-Meir

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.