Yaalon l’admet : « Il n’y a pas assez de preuves pour inculper les suspects de Douma »

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon s’est intéressé à l’enquête sur l’incendie criminel de la maison palestinienne dans le village de Douma mardi, en admettant que l’Etat n’a pas suffisamment de preuves contre les accusés pour les garder en détention ou les poursuivre en justice.

« C’est clairement une attaque de terroristes juifs et j’en ai honte. Nous savons qui sont les membres du groupe qui ont mené l’attaque, mais il n’y a pas assez de preuves contre eux. »

La révélation fait suite à une constatation similaire du ministre de la sécurité intérieure Gilad Erdan (Likoud) il y a deux semaines qui affirmait qu’il n’y avait pas de preuves pour juger les suspects.

Ce lundi, le bureau du procureur général a reconnu pour la première fois devant la Commission du droit et de la justice de la Knesset qu’il a approuvé les peines inhabituelles contre les suspects, incluant une garde à vue de plus de 48 heures pour amener les prisonniers devant un juge (détention administrative) et l’extension de leurs phases d’arrestation sans que les prisonniers soient présents.

L’AGO n’a pas admis publiquement les allégations de l’organisation des droits juridiques, Honenu, que les suspects se sont vus privés des droits religieux fondamentaux tels que l’éclairage des bougies de Hanoukka, l’interdiction de voir leurs avocats ou leurs familles, et plusieurs suspects ont été privés de soins médicaux après avoir été battus lors de leur arrestation.

Une pensée sur “Yaalon l’admet : « Il n’y a pas assez de preuves pour inculper les suspects de Douma »

  • Avatar
    15 décembre 2015 à 16 h 37 min
    Permalink

    Si il n’ y a pas de preuves, comment notre ministre peut il etre aussi affirmatif ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *