Wonder Woman déprogrammé en Algérie

Wonder Woman, qui devait être projeté jeudi 8 mai à Alger dans le cadre des « Nuits du cinéma », a été déprogrammé. Une pétition, pour l’interdiction du film, intitulée « Non! Pas en Algérie »  a été lancée et son initiateur juge « inacceptable » la projection d’un film « dont l’actrice principale  glorifie l’Armée de Tsahal ». De son coté les distributeurs parlent de le reprogrammer….

Gal Gadot, incarne Wonder Women

Le film devait être projeté le 8 juin à Alger, mais il n’ apparait plus dans le programme de la 2e édition des Nuits du cinéma organisée à l’occasion du ramadan par la société privée de distribution. « Le film sera reprogrammé une fois les contraintes administratives liées aux droits d’exploitation réglées », a assuré à l’AFP Amine Idjer, le responsable communication de la société privée de distribution MD Ciné qui nie tout lien avec la campagne de boycott du film au Moyen-Orient. « Nous ne sommes pas concernés par cela (…) Il faut savoir que l’organisateur, MD Ciné, achète les droits de diffusion et c’est toute une procédure à suivre, ce n’est pas la première fois qu’un report arrive ».

« Nous n’avons pas dit que le blockbuster n’allait plus être diffusé. Nous avons eu un problème dans la procédure, ce qui fait qu’aujourd’hui nous ne pouvons pas le diffuser dans les délais fixés », explique-t-il. « Dès que la procédure sera réglée, nous communiquerons les nouvelles dates. C’est le même cas pour Transformers (dont la diffusion était prévue le 21 juin à 22h, ndlr) car la sortie internationale a été reportée au 28 juin ». a ajouté Amine Idjer.

Au Liban, le film qui devait sortir en salles le 7 juin  a finalement été interdit par le ministère de l’Intérieur. à cause de l’actrice principale, Gal Gadot, israélienne de son état qui avait défendu l’armée d’Israël lors de Tsuk Eitan en 2014.

Tel-Avivre – la rédaction

Lire la suite

source : Telavivre