Washington Times : Vers une normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite

Selon The Washington Times, une délégation  saoudienne militaire s’est rendue en Israël il y a quelques mois pour discuter du rôle croissant de l’Iran dans la région. Une information également rapportée par la chaine satellitaire libanaise alMayadeen, proche du Hezbollah.

En attendant la normalisation. Selon les informations rapportées par le journal américain, « les deux parties israélo-saoudiennes partagent une large coopération militaire à un tel niveau que le gouvernement saoudien a discrètement envoyé une délégation militaire en Israël pour discuter  entre autre, de l’influence grandissante de l’Iran dans la région ».

Le rapport révèle que « les responsables saoudiens cherchent actuellement à acquérir le système de défense antimissile israélien Iron Dome, ainsi que le système de défense antichars Trofi ».

Toujours selon le rapport, « malgré le refus de l’Arabie Saoudite de commenter officiellement  une éventuelle normalisation des relations avec Israël, il semble que les relations entre les deux parties se soient développées rapidement , au point d’évoquer publiquement la question dans les prochains jours ».

Le Washington Times souligne que « les relations entre Israël et l’Arabie Saoudite et d’autres pays arabes se sont renforcées de manière significative, surtout après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. Ni l’Arabie saoudite ni l’Egypte ont adopté une position hostile contre ladite décision. On peut ainsi prédire que l’alliance entre Riyad et Jérusalem évolue rapidement, selon le quotidien américain.

Le futur roi attend son heure

La menace grandissante de l’Iran poussera Mohammed Ben Salman, dit MBS,  le futur souverain saoudien, à reconsidérer de manière pragmatique les alliances régionales. Dans ce contexte, Israël apparaît comme le rempart le plus sûr et le plus proche du royaume des Al Saoud.

Encore bridé par le monarque actuel, MBS avance prudemment ses pions et attend son heure. Mais il serait convaincu qu’une alliance solide avec Israël garantirait la survie de la monarchie saoudienne. Ses voisins, les petits émirats du golfe seraient également prêts à lui emboîter le pas le moment venu.

D’autant que la question palestinienne a connu un développement insolite ces dernières semaines. Mahmoud Abbas n’a pas hésité à employer l’insulte contre les représentants saoudiens. Il les accuse de duplicité sur la question de Jérusalem. Le président de l’Autorité palestinienne risque fort de payer très cher ses incartades verbales…Et Israël, de se faire de nouveaux amis…

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

2 pensées sur “Washington Times : Vers une normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite

  • Avatar
    19 janvier 2018 à 7 h 38 min
    Permalink

    Les peuples arabes ne suivront pas la demarche de leurs dirigeants , leur haine des Juifs est hereditaire .Les alliances ou accords sont sujet a retournement .
    L exemple francais , puis celui des europeens peut servir d exemple dans le domaine de la trahison !

    Répondre
  • Avatar
    19 janvier 2018 à 20 h 43 min
    Permalink

    Cela fait des mois que Bibi annonce la normalisation des relations avec l’Arabie saoudite, mais rien ne se passe, c’est encore un enfumage de Bibi .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *