Washington Post: Israël a « rendu service à l’humanité » en Syrie

Quand le Washington Post plébiscite le dernier raid de l’armée israélienne en Syrie… rien que ça !

Le célébrissime quotidien américain Washington Post a estimé, dans ses colonnes, que le président américain Donald Trump aurait dû tenir compte des avertissements du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou concernant les menaces que représentent pour le monde la présence iranienne en Syrie.

Un éditorial, comme on aimerait en lire plus souvent, qui mouille la chemise en affirmant qu’Israël a certainement « rendu service à l’humanité » en procédant à un raid au-dessus du territoire syrien début septembre. Le quotidien enjoint même, quelques lignes plus loin, les États-Unis à prendre « des mesures propres afin de bloquer le retranchement iranien en Syrie », puisque plus personne n’ignore encore que l’ambition de l’État des ayatollahs est d’établir une présence militaire permanente sur place.

De la nécessité du raid israélien en Syrie

À travers cet énoncé des plus étonnants, l’éditorial a souhaité mettre en exergue la nécessité du raid israélien en Syrie, mené par les forces aériennes le 7 septembre dernier, qui visaient un procédé d’armes chimiques du régime Assad dans la région de Hama. « La diplomatie pourrait en arriver à ce point, mais les mesures militaires ne devraient pas être exclues », a souligné le journal.

« Si cela permet de ralentir la production d’armes mortelles, l’attaque israélienne aura rendu service à l’humanité autant qu’elle l’a fait pour elle-même », a déclaré le Washington Post, poursuivant « cela aura également permis de réveiller l’administration Trump, dont le principal protagoniste, le président lui-même, a tardé à reconnaître que les États-Unis ont des intérêts vitaux en Syrie au-delà de l’élimination de l’État islamique, des intérêts qui sont loin de coïncider avec ceux de la Russie, qui travaille en tandem avec l’Iran ».

À la tribune de l’ONU, Nikki Haley, ambassadeur des États-Unis, a déclaré, le vendredi qui a suivi, que l’Iran ne « sera pas aux commandes » d’une « Syrie post-ISIS ».

Katja Epelbaum

Katja Epelbaum

Diplômée de la Sorbonne en Science politique et en Histoire, j’ai toujours su que je m’épanouirais professionnellement dans l’écriture. Depuis l’Alya, Katja collabore avec le journal Hamodia et Le Mag, et poursuit différents projets d’écriture.

2 pensées sur “Washington Post: Israël a « rendu service à l’humanité » en Syrie

  • 28 septembre 2017 à 9:40
    Permalink

    Ce quotidien reste un torchon ! Pour un article positif 1000 autres sont contre Israel !

    Répondre
    • 29 septembre 2017 à 10:39
      Permalink

      En effet. Mais pour une fois, ne boudons pas notre plaisir : quelques Américains, dont une bonne partie de  » Démocrates  » auront un point de vue différent de l’habituelle soupe anti-israélienne.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *