Vu d’Israël. Premier dérapage contre le chanteur Aznavour.

 

Lundi 1er octobre, la France apprenait avec tristesse le décès de Charles Aznavour à l’âge de 94 ans. Si de nombreux fans ont partagé leur peine sur les réseaux sociaux, d’autres n’ont pas hésité à critiquer ouvertement l’artiste.

C’est le cas d’une animatrice qui officie pour France Bleu Vaucluse. Il est clair qu’en dehors de ce cas très rare les hommages sont unanimes. Les anti-Israël n’ont pas encore osé attaquer la mémoire d’Aznavour qui a chanté plusieurs fois en Israël et qui a été considéré comme l’un des grands amis de l’Etat Hébreu. Le silence fracassant du BDS est assez rare. C’est le cas actuellement.Lire la suite sur israelvalley.com