Vu d’Israël. Emmanuel Macron et la violence à Gaza. Arno Klarsfeld s’exprime.

Après une journée sanglante à Gaza, Emmanuel Macron a dénoncé dans un communiqué « les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants » palestiniens à Gaza.

Contrairement aux Etats-Unis qui ont pointé la responsabilité du Hamas, le président Emmanuel Macron a lui évoqué celle de l’armée israélienne. Lundi soir, il a « condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants » palestiniens à Gaza, lors d’entretiens téléphoniques avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas et le roi de Jordanie Abdallah II. Le chef de l’Etat a réaffirmé auprès de ses interlocuteurs « la désapprobation de la France à l’encontre de la décision américaine d’ouvrir une ambassade à Jérusalem » et souligné que le statut de la ville « ne pourra être déterminé qu’entre les parties, dans un cadre négocié sous l’égide de la communauté internationale ». Lire la suite sur israelvalley.com