Virus à gogo ! Quel est l’endroit le plus contaminé dans un aéroport ?

 

Virus respiratoires. La prochaine fois que vous passez par la sécurité d’un aéroport, vous devriez vous munir d’une paire de gants. Cela vous évitera quelques surprises.

Il s’agit d’une enquête très sérieuse menée par des virologues (dont certains venus d’Israël). Ils ont recherché des virus sur 90 surfaces à l’aéroport d’Helsinki. Trois semaines durant, les équipes qui ont menées l’enquête ont sillonné les bâtiments et les allées empruntés par les voyageurs.

Le résultat est tombé. Il n’était pas vraiment celui escompté. Il s’avère que la zone de sécurité et de fouille des bagages est une zone sensible pour les maladies infectieuses dans un aéroport… Bien plus que les toilettes.

Les chercheurs ont démontré que les plateaux en plastique où sont déposés les bagages avant d’être fouillés par la sécurité sont un refuge pour les virus respiratoires. Les plateaux contiennent probablement plus de ces agents pathogènes que le bouton de chasse d’eau des toilettes de l’aéroport. Des résultats publiés par les chercheurs la semaine dernière dans BMC Infectious Diseases.

Huit échantillons ont été prélevés sur des plateaux de sécurité en plastique au cours des trois semaines. La moitié de ces échantillons présentaient des signes d’au moins un virus respiratoire, tel que le virus de la grippe A ou un coronavirus, pouvant causer des infections respiratoires graves. En revanche, aucun des 42 échantillons prélevés sur les surfaces autour des toilettes ne présentait de traces de ces virus.

La bonne conduite à adopter pour les passagers

Les passagers doivent-ils se laver les mains immédiatement après avoir franchi la ligne de sécurité et de fouille des bagages ?

« Absolument », affirment les auteurs de l’enquête. Ils recommandent d’utiliser des désinfectants contenant au moins 60% d’alcool ou de se laver les mains à l’eau et au savon. Assurez-vous simplement que vous le fassiez pendant 25 secondes. Et faites attention à l’endroit où vous mettez vos mains avant de pouvoir les nettoyer.

« L’astuce consiste à ne pas toucher votre visage », indiquent les médecins. « Quatre-vingt pour cent de toutes les infections sont transmises par vos mains: vous touchez une surface contaminée par un virus, puis vous l’introduisez dans votre corps en touchant votre visage. Les humains se touchent les yeux, le nez ou la bouche environ 200 fois par jour. »

Dans la nouvelle étude à l’aéroport d’Helsinki, les chercheurs ont également découvert des signes de virus respiratoires sur un chien en plastique dans l’aire de jeux pour enfants, sur la vitre du guichet du contrôle des passeports et les rampes d’escalier.

Des études antérieures ont montré que les virus respiratoires peuvent survivre sur certaines surfaces pendant des heures, voire des jours. Par exemple,  le virus de la grippe dure un à deux jours sur des surfaces non poreuses, telles que l’acier inoxydable et le plastique.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *