Violence arabe dans le nord d’Israël pour Yom Kippour

Plusieurs incidents violents ont éclaté dans le nord d’Israël le jour de Yom Kippour, principalement du fait d’Arabes qui visaient à lapider des Juifs…

De jeunes terroristes arabes ont jeté des pierres sur une voiture passant près de la jonction Hosen sur la route 89 en Galilée. Personne n’a été blessé et la police a ouvert une enquête. Une attaque similaire a eu lieu près de la jonction Golani là encore en Galilée. Une voiture a été endommagée sur la route 75 dans le nord du pays.

La police a également fait état d’incidents dans le village arabe de Kafr Kana. En outre, des assaillants inconnus ont mis le feu à un matelas à proximité d’un immeuble résidentiel dans la ville sainte de Tsfat tôt ce matin et un résident a été traité pour inhalation de fumée.

Par contre la violence s’est tue à Jérusalem, une première depuis les émeutes musulmanes qui ont commencé il y a plus d’une semaine à la veille de Roch Hachana.

En dehors de Yom Kippour, jour le plus saint du calendrier juif, le mercredi a également marqué le début de la fête musulmane de l’Aïd el-Adha.

La police était en état d’alerte pour d’éventuelles attaques par des extrémistes musulmans pendant la journée, bien que ces craintes semblent avoir largement ne pas se concrétiser – en partie grâce à des contrôles de sécurité très strictes, y compris une fermeture complète des points de passage entre la Judée-Samarie et Jérusalem.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *