Vidéo. Haute Galilée, l’incroyable anniversaire de la dernière juive du village

Au cœur de la Haute Galilée, la dernière résidente juive du village antique de Peki’in se souviendra de son 86e anniversaire.

Margalit Zinati de Peki’in, dans le nord d’Israël, a célébré son 86e anniversaire ces jours-ci en compagnie d’une centaine de randonneurs venus visiter l’ancienne synagogue et la grotte du village. C’est ici que le célèbre rabbin Shimon Bar Yochai s’était réfugié pour échapper aux Romains.

Zinati, est la dernière juive de la ville. Peki’in est maintenant un village druze et musulman. Un nouveau village portant le même nom a été fondé par des juifs séfarades à quelques encablures du site originel.

Quant à Margalit, ne boudant pas son plaisir, elle a partagé devant ses visiteurs d’un soir, des histoires sur l’ancienne communauté juive qui prospérait autrefois dans Peki’in.

Une présence juive ininterrompue à Peki’in

L’épopée juive de Peki’in commença dès l’Antiquité, lorsque trois familles sacerdotales servant au Temple de Jérusalem, arrivèrent en Galilée pour fuir les persécutions romaines. Elles s’installèrent dans le village où fonctionnait la maison d’étude d’un Sage de premier plan, Rabbi Yehoshua Ben Hananya. Depuis lors et jusqu’à ce jour, d’après plusieurs sources historiques, la chaîne générationnelle de la présence juive à Peki’in s’est poursuivie presque sans interruption et la localité reste l’une des seules d’Israël dont les résidents ne furent pas dispersés en diaspora.

En effet, Peki’in fut habité pendant près de 2000 ans par des paysans juifs et des descendants des prêtres, qui au XVIIIe siècle, se diversifièrent dans l’industrie de la soie. Pendant la période ottomane (1516 – 1918), la plupart des propriétaires Juifs de Peki’in préfèrent abandonner leur propriété plutôt que de souffrir de la domination turque. Les agriculteurs restant fournissaient produits laitiers, miel, citrons et pommes aux marchés du pays.

L’installation de la population arabe à Peki’in ne débuta qu’au XIe siècle, celle des Chrétiens arrivés avec les Croisades au XIIe siècle et enfin celle des Druzes seulement au XVIIIe siècle. Mais à toutes les périodes et sous toutes les dominations, la présence juive dans le village a subsisté.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

2 pensées sur “Vidéo. Haute Galilée, l’incroyable anniversaire de la dernière juive du village

  • Avatar
    3 novembre 2017 à 19 h 34 min
    Permalink

    Non ce n’est pas la dernière juive vu que la Tombe du rabbin Simon Bar Yohan est visitee

    Répondre
  • Avatar
    4 novembre 2017 à 20 h 16 min
    Permalink

    Ce qui risque de se produire , si nous nous nous opposons pas a la colonisation arabe !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *