Vidéo : Exclue temporairement de la Knesset, Hanin Zouabi se déchaine

La député du parti arabe Balad, Hanin Zouabi, privée de ses droits parlementaires pour une période de six mois, a tenté de mobiliser les membres de la Knesset pour obtenir l’annulation de cette décision.

Mais l’élue de la Ligue démocratique nationale n’a pas réussi à réunir suffisamment de députés pour lever la sanction. Les membres de la coalition ont quitté l’hémicycle  pendant son discours et l’ont réintégré au moment du vote.

Les propos de Hanin Zouabi ont été interrompu à plusieurs reprises par des députés travaillistes et orthodoxes du Shass, Il faut dire que la députée arabe ne leur a pas facilité la tâche (voir vidéo ci-dessous)

16 pour, 68 contre, une abstention,  l’appel de Hanin Zouabi n’a pas été adopté par la Knesset

Après la décision de la Knesset de ne pas lever la sanction qui la prive de ses droits parlementaires, la député Hanin Zouabi a essayé de semer le trouble en hurlant et en injuriant des députés de la majorité : « Ce que je fais n’est pas humainement immoral ni illégal, » a-t-elle déclaré aux journalistes de la presse israélienne.

                                       Pourquoi Zouabi est exclue de la Knesset?

  • Ce qu’elle a dit à la mi-juin 2014, au moment du rapt de trois adolescents israéliens par le Hamas

Hanin Zouabi: « Est-il vraiment étonnant que ceux qui endurent la colonisation, ceux qui n’ont pas une vie normale, une vie où Israël kidnappe quotidiennement ses futurs détenus, est-il vraiment étonnant qu’ils fassent de même ? (…). Ce ne sont pas des terroristes. Et même si je ne suis pas d’accord avec eux, ces gens n’ont aucune issue, aucune issue…ils ne voient aucune possibilité de changer cet état de fait, ils sont ainsi obligés d’utiliser ces moyens jusqu’à ce qu’Israël se montre plus raisonnable ainsi que sa société et ses citoyens, jusqu’à ce qu’ils considèrent et ressentent la souffrance de l’autre. »

  • Au moment de l’opération Tsouk Eitan (Bordure protectrice),elle avait publiquement soutenu et approuvé les tirs de roquettes et de missiles par le Hamas sur le territoire israélien.
  • Au cours d’une manifestation à Haifa en faveur de Gaza, la députée avait par ailleurs agressé verbalement des agents de police. Poursuivie et convoquée pour outrage aux forces de l’ordre et rébellion, la députée a fait savoir qu’elle était « occupée » pour les jours à venir et ne se rendrait donc pas aux convocations.
  • Hanin Zouabi a également craché sur des policiers arabes israéliens les traitants de collaborateurs.
  • Enfin, il y a 10 jours, la député du parti arabe Balad, la Ligue démocratique nationale, déclarait à un site internet israélien : « les soldats israéliens sont plus terroristes que l’Etat islamique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *