Vidéo : Condoléances de Binyamin Netanyahou aux Français- « Le terrorisme n’a pas de frontières »

Dans un message vidéo, Binyamin Netanyahou le Premier ministre israélien, a adressé un message de condoléances au président français, aux familles endeuillées et à tout le peuple français, après l’attentat perpétré mercredi,  par deux terroristes dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo.

Le chef du gouvernement a appelé à une lutte cohérente et déterminée contre le terrorisme islamiste « qui n’a pas de frontières ».

4 pensées sur “Vidéo : Condoléances de Binyamin Netanyahou aux Français- « Le terrorisme n’a pas de frontières »

  • 8 janvier 2015 à 11:15
    Permalink

    Très justement exprimé: “les terroristes veulent détruire nos libertés ». La liberté d’expression de Charlie Hebdo n’a été qu’un alibi à ces fous d’Allah : ils ont tout simplement tué la liberté, comme ils tuent déjà et continueront à tuer tout ce qui est entre eux et leur idéologie.

    Qui sont les coupables ? Je reprends les termes de Jean Pierre Lledo :

    Le gouvernement français :

    • Pour avoir voulu banaliser la chasse aux juifs.

    • Pour son refus de designer l’Islam comme le principal ennemi de la France, de la démocratie, de la liberté.

    • Pour son refus de faire la relation entre l’Islam assassin et sa source non moins assassine : l’Islam tel qu’il est aujourd’hui transmis et enseigné dans le monde musulman, un enseignement radical.

    • Pour sa mémoire courte depuis les assassinats de Toulouse en 2012.

    • Et récemment encore, pour le vote de la France au conseil de sécurité de l‘ONU pour la résolution palestinienne qui consiste à imposer son option à Israël sans aucune négociation.

    Qui sont encore les coupables ? Je poursuis avec les termes de Jean Pierre Lledo :

    Les medias :

    • Pour les mêmes raisons mais aussi

    • Pour avoir fait de Tariq Ramadan la vedette de tous les plateaux TV

    • Pour avoir fait la chasse au seul journaliste français qui ose appeler un chat un chat, Eric Zemmour.

    • Pour leur stratégie qui vise à banaliser le danger islamiste et islamique. En arabe il n’y a qu’un seul mot pour ces deux notions.

    • Pour leur refus de comprendre que ce qui menace la paix au Moyen Orient ce n’est pas Israël mais bien l’Islamisme et L’Islam représenté par Daech, Hezbollah et bien entendu Hamas.

    • Pour leur engagement aveugle et militant aux côtés d’un mouvement national palestinien noyauté par les islamistes qui n’attendent que des élections pour en prendre la direction, lequel refuse de reconnaitre Israël comme le seul Etat du peuple juif (contre 22 pays arabes et 54 pays musulmans !) et enseigne quotidiennement dans ses médias et ses écoles la haine du juif…

    Benjamin Netanyahou le dit très bien aux français : nous, israéliens, nous comprenons votre douleur et celle des familles des victimes. Qui mieux que nous pour vous comprendre ? Ici nous subissons les mêmes attaques partout, dans les cafés, les restaurants, les boites de nuit, les bus, les synagogues…Non, il ne s’agit pas d’un problème différent du votre, il ne s’agit pas juste d’un conflit judéo arabe, il s’agit du terrorisme et le terrorisme est le même partout : pour n’en citer que trois, vous Charlie Hebdo, le 11 septembre à NY, la gare de Madrid. Et pourtant vous n’êtes pas juifs….

    Nous, israéliens, sommes de tout cœur avec vous. Dans l’espoir de vous voir combattre à nos cotés pour dire NON au terrorisme.

    Répondre
  • 11 janvier 2015 à 11:04
    Permalink

    C’est beau, très beau, parce que le peuple d’Israël comprend le peuple de France… Donc oui, nous peuple israélien condamnons cet attentat parce que nous sommes victimes du terrorisme et que nous comprenons votre douleur.

    M. Netanyahou, vous avez envoyé une lettre de soutien à M. Hollande : vous avez été très à la hauteur des événements. Mais objectivement, vous-meme combien de lettres avez-vous reçu du Président de la République française pour condamner le terrorisme en Israël ? Ce même terrorisme que François Hollande approuve en votant pour un Etat Palestinien.

    M. Netanyahou, combien de lettres avez-vous reçu du Président français condamnant ces pluies de missiles sur des civils israéliens ? Combien de lettres avez-vous reçu pour ce massacre abominable des Rabbanim à la synagogue de Har Nof ? (approuvé par le chef religieux de l’autorité palestinienne). Combien de lettres de soutien avez-vous reçu de la France pour le crime de tous nos enfants, de nos bébés, de nos femmes enceintes, de leurs frères, leurs pères, leurs fils ? Combien de lettres avez-vous reçu de M. Hollande pour condamner toutes ces attaques au couteau, à la hache, à la voiture bélier ?

    Pour ne prendre qu’un seul exemple : qu’a dit la France à Israël lorsque 27 jeunes sont morts lors de l’attentat de la boite de nuit Le Dolphinarium à Tel Aviv ? Imaginez la même chose à Paris….Le monde entier se serait mobilisé en disant « Je suis Dolphinarium »…

    M. Netanyahou, notre « Bibi » national, mais aussi peuple d’Israël, que votre beau geste vous soit rendu en mille par la République française.

    De la part de Meyer Habib à François Hollande : « Pour combattre le terrorisme, il faut soutenir Israël au lieu de s’occuper d’un Etat palestinien ».

    Répondre
  • 12 janvier 2015 à 2:22
    Permalink

    M. Netanyahou, vos condoléances aux français sont arrivées avant le massacre des juifs à l’Hyper Cacher, vous avez compati envers les français car bien placé pour savoir ce que représentent ces attentats et sans imaginer ce qui allait se passer par la suite dans ce supermarché de Vincennes….

    Votre témoignage de sympathie a eu un retour abject du Président Hollande : il a refusé que vous soyez à la marche républicaine du 11 janvier.

    Depuis Israël, j’ai regardé les images de cette marche mais déjà avec certains apriori, car l’attitude de Hollande à votre égard a fait perdre une partie du véritable sens à cette marche.

    Ce qui s’est passé en coulisse : Selon les sources médiatiques israéliennes, Hollande s’était formellement opposé à votre présence, parce que cette présence aurait pu diviser les opinions, parce que cette venue pouvait « polluer »l’image d’unité autour de la France avec des polémiques autour des relations judéo-palestiniennes.

    Vous vous êtes imposé et tous les juifs vous félicitent, mais par « représailles »Hollande invite Mahmoud Abbas…

    Cette marche se voulait être « solidaire », donc votre présence par solidarité envers les familles des 4 juifs massacrés était incontournable, mais aussi envers tous les juifs de France. Mais Hollande a choisi de ne pas le voir sous cet angle-la et a très vite sombré dans le paradoxe en vous interdisant l’accès à cette solidarité. Déjà, il avait mal commencé..

    Cette marche où tout le monde se gargarisait des mots « solidarité et valeurs », cette marche a pris des allures « d’hypocrisie Hollandaise » qui fait croire à son peuple que la masse brandissant des pancartes pouvait faire reculer les Djihadistes. Qu’en dites-vous M. Netanyahou ?…

    Monsieur Hollande, dans vos invitations officielles vous avez su montrer à qui allaient vos préférences : l’UOIF placé dans la liste des terroristes par les pays du Golfe, Abbou Mazen représentant du Hamas. Bref, vous invitez paradoxalement tout ce qui incarne le terrorisme en refusant celui qui le subit et qui le combat : M. Netanyahou.

    J’ai éprouvé un sentiment de peine pour toute cette foule leurrée par son gouvernement et venue se serrer les coudes et, sans aucun doute possible, dans une grande sincérité. Mais vous-même Monsieur Hollande, que réservez-vous à tous ces citoyens ? Allez-vous enfin leur dire la vérité ou allez-vous continuer à trahir les valeurs de la République ?

    Car et pour reprendre les termes de Josiane Filio, « vous ne pourrez indéfiniment glapir que l’islam est une religion d’amour et de paix, quand les fleuves de sang que vos lâchetés ont enfantés coulent dans les rues de France. ». Allez-vous encore enfumer les naïfs pour sauver la face ou prendre exemple sur ceux qui sont quotidiennement confrontés au terrorisme ?

    La planète entière a fait honneur à la France, au terrorisme en France. Allez-vous en faire autant, vous Monsieur le Président, allez-vous en faire autant vous citoyens français ?

    Les juifs du monde entier et même en Israël, n’ont pas hésité à rendre hommage aux journalistes de Charlie Hebdo, ils n’ont pas hésité à crier « Je suis Charlie », sans faire de différence entre la mort d’un juif français et la mort d’un non-juif français.

    Cette différence, vous citoyens français, vous Monsieur le Président, vous l’avez hélas marquée à bien des égards. Allez-vous être à présent plus spontanés quand d’autres juifs seront tués en France ? Allez-vous rendre à Israël ce même hommage quand ses citoyens seront victimes d’attentats ? Serez-vous capables de comprendre qu’hormis les conflits judéo arabes, Israël souffre comme vous et bien avant vous du terrorisme pur et simple ? Qu’on y assassine comme en France des civils innocents ? Que des Charlie Hebdo il y en a presque chaque jour en Israël ?

    A vous Monsieur le Président, à vous citoyens français présents dans cette cohue du 11 janvier, à vous de prouver aux juifs français, mais aussi à tous les juifs du monde entier qui ont soutenu Charlie que cette marche n’était pas factice…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *