Vidéo: Attentat à Jérusalem, 5 morts dans une synagogue

L’attentat s’est produit ce matin à 7h00 dans la synagogue « Bne Thora » du quartier de Har Nof à Jérusalem.

Deux terroristes ont fait irruption à l’intérieur du lieu de prières et ont attaqué les fidèles en ouvrant le feu mais aussi à l’aide de haches et de couteaux.  

Le dernier bilan publié mardi soir s’est encore alourdit en passant à 5 morts et 11  blessées. 3 sont dans un état grave, deux ont été moyennement atteint et deux autres plus légèrement. Un policiers qui a été grièvement atteint à la tête ce matin est décédé ce mardi soir à l’hôpital Haddasah Ein Karem. Parmi les blessés se trouvent un autre policier. D’autres personnes en état de choc ont été traités par les équipes du Maguen David Adom.

attentat 3

D’après les premiers éléments de l’enquête, c’est un agent de la sécurité qui a abattu les deux terroristes et non un passant armé comme cela avait été indiqué auparavant. Son intervention rapide a pu éviter la poursuite du massacre dans la synagogue.

Un communiqué officiel du Hamas indique que l’attentat de Jérusalem est une réponse au meurtre de Hassan Youssef Ramoni qui a été retrouvé pendu hier dans un terminal de la compagnie de bus Egged. L’enquête pathologique avait conclu au suicide. Selon les enquêteurs, les deux terroristes, originaire du quartier Djebel Moukaber, dans l’est de Jérusalem, sont des proches d’un détenu libéré par Israël dans le cadre de la transaction Shalit.

attentat 2

La synagogue visée par les terroristes  fait partie d’un complexe financé par le Parti orthodoxe Shass et ou le Rav Ovadia Yossef, le chef spirituel du mouvement et ancien grand rabbin d’Israël, décédé il y a peu, avait l’habitude de venir prier. Arié Dhery, le leader du parti Shass a parlé ce matin au Premier ministre et l’a alerté sur la situation sécuritaire. « Réveillez-vous, il ne s’agit plus événements isolés, c’est une guerre à laquelle nous sommes confrontés ».

Le Premier ministre israélien a pointé un doigt accusateur en direction du président palestinien. « Cet attentat est la conséquence directe de l’incitation à la violence proférée par Mahmoud Abbas et par le Hamas que le monde ne veut pas entendre ».

Dans  le complexe visé par les deux terroristes , un témoin raconte que les offices de prières sont nombreux et que les terroristes sont entrés dans une salle de prières relativement petite alors qu’au même moment, d’autres offices comptant des centaines de fidèles, se tenaient à l’étage.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LES REACTIONS

CLIQUEZ ICI POUR LES NOUVELLES MESURES DE SÉCURITÉ A JÉRUSALEM

CLIQUEZ ICI POUR LE PORTRAIT DES TERRORISTES

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *