Une union du Likoud et du Foyer juif assure la victoire, mais affaiblit le parti de Netanyahou

Des récents sondages mettent le Likoud à la 2e place lors des prochaines élections, provoquant des craintes de la part du Premier ministre, qui mène des pourparlers rétroactifs avec Bennett avant l’éventuel mariage des deux partis. Les hauts responsables du Likoud affirment qu’en effet, le Premier ministre Benjamin Netanyahou est en pourparlers secrets avec le président de Bayit Yehudi, Naftali Bennett.

Il reste seulement une semaine avant le dépôt des listes électorales des partis. Les nouveaux sondages mettent le Likoud à la deuxième place, après le « camp sioniste » de centre-gauche. Un membre important du Likoud a déclaré que Netanyahou est effrayé face à ces résultats et a déjà commandé un sondage interne pour savoir comment une liste commune Likoud-Bayit Yehudi se comporterait le jour de l’élection.

bennett et bibiNaftali Bennett et Binyamin Netanyahou

Seulement, à l’évocation de cette idée, les esprits s’échauffent : « Il nous a déjà vendus une fois, » a déclaré ce même membre du Likoud, « quand il a pris la décision de fonctionner conjointement avec Yisrael Beitenou pendant les élections de 2013. Cette union est aujourd’hui considérée comme ayant été désastreuse, parce que la liste commune n’a gagné que 31 sièges, une baisse de 11 sièges en comparaison avec les résultats obtenus par les deux partis durant les élections précédentes.

Toutefois, selon un ministre du parti, c’est loin d’être un problème, car un tel résultat pourrait être l’objectif de Netanyahou : Le Premier ministre est en train de promouvoir un changement du système électoral israélien qui donne la préférence au plus grand parti – et non au bloc politique – le droit de former le prochain gouvernement.

Ainsi, si une campagne commune Likoud-Bayit Yehudi pouvait ne pas donner à l’un ou à l’autre parti de gain significatif dans les sondages, il assurerait néanmoins la position de Netanyahou à la tête du plus grand parti de la Knesset.

knesset

« Netanyahou est  en train de tâter le terrain », a indiqué le responsable, affirmant que le Premier ministre a tenté de communiquer avec les membres du parti Bayit Yehudi pour voir s’ils étaient prêts à négocier une telle fusion. Des oppositions au sein du Likoud se sont ouvertement manifestées. « Nous n’allons pas laisser se produire une telle chose, » a dit le correspondant du Likoud. « Tant le parti  que les militants ne permettront pas de fusion. Les membres sains du Likoud ne veulent pas adhérer à un parti radical « , a-t-il dit.

Toutefois ce témoignage ne représente pas la majorité du parti. S’il y a des militants ou des responsables au Likoud qui sont prêts à accepter une partition de la terre pour faire la paix avec les Palestiniens, il est compréhensible qu’ils soient opposés à une union avec un parti qui refuse systématiquement l’idée d’un Etat palestinien, mais dans ce cas-là, c’est un problème idéologique et non pas politique. Il ne faut donc pas qu’ils entretiennent la confusion en mélangeant les genres.

Une pensée sur “Une union du Likoud et du Foyer juif assure la victoire, mais affaiblit le parti de Netanyahou

  • Avatar
    23 janvier 2015 à 10 h 24 min
    Permalink

    Apres avoir oeuvrer pour mettre Moche Feiglin a la porte, Bibi va introduire une 15aine de « Feiglin » sous son aile. Je ne m’en plaint pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *