Une « start up » originale fait baisser le poids des cartables !

 

Ils ont bon dos! Oui nos enfants ont bons dos. Chaque année le sujet du poids du cartable revient dans les discussions. Trop lourd, trop chargé, trop cher! Nos bambins sont transformés en camion poids lourd. Nous les suivons des yeux, avec pitié, priant pour que leur frêle échine ne brise pas.

Faire baisser le poids des cartables. Nous aussi, les parents, avons bon dos! Tous les ans de nouvelles éditions « Non madame Bismuth, le livre de l’année dernière ayant servi à son frère ne fera pas l’affaire. Il y a une nouvelle édition (pas forcement meilleure mais plus chère…) dont nous nous servirons cette année ». Les enseignants sont-ils intéressés aux pourcentages des ventes?

Les commerçants et les fabricants savent jouer sur la corde « bons parents ». « Quoi?! Vous ne désirez pas le meilleur pour votre enfant?! ». Plus solide, avec armature, décoré par les nouvelles Stars de Marvel ou Disney. « Auriez-vous le cœur, madame Bismuth, à ne pas acquérir un cartable neuf ? » (Tout comme l’année dernière. Oui, je suis tombée dans le piège déjà l’année dernière).

Même pas de prix de gros! Car si le vendeur nous traite comme des parents d’enfant unique, nous savons bien que l’ardoise sera élevée: trois ou quatre autres membres de notre progéniture tenteront, avec succès quelques fois, de nous attendrir.

Un poids presque insupportable

Cette double lourde charge est subie par toutes les familles moyennes en Israël. Le budget des affaires et livres scolaires, qui tombe presque chaque année avec les fêtes de Tichri, est un poids presque insupportable.

Tout ceci est d’autant plus difficile chez les familles démunies.

Comment alléger ce poids, soulager les parents et leur épargner une grosse dépense? Peut-on préserver la fragilité d’un enfant dont les parents ne peuvent se permettre l’achat de cartables et ses accessoires? Comment offrir à l’enfant cette fierté d’arriver le premier septembre avec un cartable neuf sur le dos et pas un sachet de supermarché? (Oui! Nous l’avons vu!).

La « start up » de ‘Hessed ‘Haï Bahem, s’en charge depuis 2005. L’association distribue chaque année entre 1700 et 2000 cartables pleins aux enfants israéliens dans le besoin. Leur désir est d’accrocher un sourire aux lèvres de l’enfant mais aussi à celles de ses parents.

C’est maintenant que cela se passe, c’est maintenant que ‘Haï Bahem a besoin de vous.

Les dons sont déductibles des impôts en France (66%) et en Israël (35%)

1 cartable = 18 Euros/80 NIS

Alors, un sourire pour 18 Euros c’est…. Donnez!

www.haibahem.org (paypal)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *