Une vidéo, supposément filmée par une caméra thermique, est partagée sur les réseaux sociaux pour démontrer que l’explosion du 4 août à Beyrouth, dans un entrepôt du port stockant du nitrate d’ammonium, serait due à un tir de roquette et non pas à un incendie, comme l’ont d’abord affirmé les autorités libanaises. Sur ces images en négatif, on semble voir une roquette s’écraser à toute vitesse sur le port avant l’explosion.Lire la suite sur israelvalley.com