Une rencontre atypique en Israël

« Bonjour Sivan, je m’appelle Yakir, j’ai 26 ans et avec Maor, mon associé, nous gérons une société de photos. Par la journaliste Sivan Rahav Meir.

Apres la catastrophe de Méron, nous avons ressenti le besoin de faire quelque chose. Habillés comme nous le sommes généralement en jean et tee-shirt, nous avons rendu une visite atypique à la famille Engelrad. C’est une famille de hassidim de Jérusalem, qui a perdu deux de ses enfants dans la catastrophe: Moshé âgé de 14 ans et Yéoshua âgé de 9 ans.

Nous avons fait la connaissance du père de famille, le rav Itshak, qui a été très ému de notre visite et nous a dit que nous l’avions renforcé. Au moment de nous quitter, il nous a dit qu’au sein du peuple juif, il ne fallait pas seulement être là les uns pour les autres seulement pour des catastrophes mais aussi pour des joies. J’avais pris bonne note de cette belle phrase.

Invitation surprise

Et puis cette semaine, j’ai eu la surprise de recevoir le message suivant: cette semaine, par la grâce de dieu, un nouveau fils est né dans la famille Engelrad. Le rav m’a contacté et m’a invité à me joindre à eux pour des joies, à l’occasion de la brith mila d’un nouveau né dans leur foyer. Signe de renouvellement de la vie et de consolation pour la famille.

Lors de notre dernière rencontre, ils étaient assis sur les chaises basses des endeuillés. Cette fois-ci nous nous sommes étreints et avons dansé et chanté ensemble. Et voici le nom du nouveau né dans l’assemblée d’Israël: Yossef Naftali. »

Au moment de nous séparer j’ai dit au rav qu’à présent c’était à mon tour de l’ inviter à participer à mes joies. Il a acquiescé. En pièce jointe une photo de la brith-mila et le très émouvant message de l’invitation, qui pour moi n’était pas seulement une invitation à une brith-mila mais un rappel de l’alliance passée entre nous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.