Une reconnaissance à retardement

L’honneur qui est fait à ceux qui ont effectué des actes héroïques pendant la guerre, en sauvant par exemple des enfants juifs de la déportation et de la mort certaine, est parfois parcimonieux, long, étrange par son avarice, et souvent assujetti au degré de culpabilité du pays d’origine des enfants, du pays de résidence du sauveteur et des humeurs politiques des dirigeants qui souffrent trop souvent d’une mémoire sélective.

Ainsi, Sir Nicholas Winton, 105 ans, sujet de sa majesté britannique, qui s’est trouvé par hasard en Tchécoslovaquie en 1939, coursier en bourse qui a eu l’occasion de voir opérer les camps d’internement de Juifs et qui a sauvé de la mort 669 enfants, a été décoré à Prague de l’Ordre du Lion Blanc par le président Tchèque, Milos Zeman, la plus haute distinction tchèque. Le président a cru bon de rajouter à son discours de reconnaissance : « Mieux vaut tard que jamais ! » En effet, recevoir une distinction à 105 ans…

« Mais une âme juive reste une âme juive. »

Sir Nicholas Winton était ravi. Surtout que ce n’était pas la première distinction qu’il recevait. En 1998, presque 60 ans après ses actes de sauvetage, il était honoré en recevant l’Ordre Tomas Garrigue Masaryk des mains du président de l’époque, Vaclav Havel. En 2010, il était nommé par le gouvernement anglais, « Héros britannique de l’Holocauste. » et élevé au titre de Chevalier par la reine Elisabeth en 2002. Yad Vashem ne pouvait pas le nommer « Juste parmi les Nations » car il était d’ascendance juive (son nom avant la conversion de ses parents était Wertheim). Mais une âme juive reste une âme juive.

Le deuxième sauvetage que Sir Winton a voulu organisé a été un échec dû à la vigilance malfaisante des Allemands. En Effet le second train en partance pour l’Angleterre, qui transportait 250 enfants, a été arrêté en route par les soldats allemands. Les enfants ont disparu et personne n’en a plus jamais entendu parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *