Une propriété juive rachetée par des Arabes par manque de fonds

Le conseiller municipal de Jérusalem, Arieh King, qui est aussi le fondateur et le président du « Fonds pour la Terre d’Israël », a annoncé cette semaine que, malgré les efforts de son organisation, une propriété stratégique juive de valeur historique à la porte de Damas, dans la vieille ville de Jérusalem, a été perdue au profit d’acheteurs arabes.

La propriété, dont il note qu’elle était aux mains des juifs depuis 1910 et était le dernier bâtiment appartenant à des Juifs dans la zone de la porte de Damas, a été définitivement perdue. King a dit précédemment que la moitié de la somme requise, de trois millions de shekels (plus de $ 750.000) auraient été nécessaires pour empêcher la propriété de tomber dans les mains des Arabes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *