Une loi pédophile controversée en Tunisie

Le Parlement tunisien est le siège d’un scandale concernant la révision d’une loi pédophile qui permet à un homme d’échapper à des poursuites pour des relations sexuelles avec une mineure en épousant sa victime.

« A bas l’article 227 bis », « Loi rétrograde », « Révisez l’article de la honte », ont scandé quelques protestataires, pour la plupart des femmes, devant l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Un appel à manifester avait été lancé la veille en réaction à la décision du tribunal de première instance du Kef (nord-ouest) d’autoriser le mariage d’une fille de 13 ans avec un proche de 20 ans l’ayant mise enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *