Une lettre poignante des délégués habad d’Ukraine

Le Rav Avraham et Chaya Wolf, émissaires Habad à Odessa, en Ukraine, m’ont écrit ceci il y a quelques heures. Par la journaliste Sivan Rahav-Meir.

Nous traversons des jours pas faciles, et nous remercions tout le monde pour les prières et la sollicitude. Partout où nous le pouvons, nous disons des mots d’encouragement – dans les synagogues, les écoles, les réseaux sociaux et les interviews télévisées.

Ici à Odessa, nous nous préoccupons d’abord de l’orphelinat, des survivants de la Shoa, des jardins d’enfants, des écoles, des étudiants et des 35 000 membres de la communauté de la ville. C’est une petite partie des 200 000 Juifs de toute l’Ukraine. Nous avons fait le plein de sacs de couchage et de nourriture et construit des abris, mais nous espérons ne pas avoir du tout à les utiliser.

Pourvu que nous puissions nous concentrer uniquement sur les préparatifs de l’événement vraiment principal – les fêtes de Pourim. Au fait, le conteneur de 14 tonnes de matzah est déjà en route … avec l’aide de D… En raison de la situation, certains ont proposé d’organiser une journée de prière et de jeûne, mais ce soir justement nous sommes en fête. Nous célébrons un jour appelé « Petit Pourim » »Pourim katan ».

Puisqu’il s’agit d’une année embolismique, ce soir, en Adar alef,Adar I, un mois avant le véritable Pourim qui aura lieu le Adar Bet,Adar 2, il est de coutume de marquer une « mini-fête » et son nom est Pourim Katan. Il est de coutume de le multiplier par la joie et les festins, et de ne pas dire dans la prière certains passages où les péchés sont mentionnés.

Cette année Pourim katan nous offre un excellent rappel historique. Nous espérons que, comme dans le Livre d’Esther, où tout semblait pessimiste et sans espoir, ici aussi « il sera renversé » un retournement de situation aura lieu. Le Rabbi de Loubavitch avait l’habitude de dire à propos du petit Pourim : « C’est le petit qui deviendra grand ». Ce qui signifie que comme à Pourim, on annoncera nous aussi de bonnes nouvelles dans tous les domaines ce jour-là. Joyeux Pourim, d’Ukraine. »

Sivan Rahav-Meir

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.