Une juive fait ses courses en banlieue parisienne

Hier, avec mon Caddie dans la banlieue de Paris, le 92, je me suis surprise à poser mes boîtes de charcuterie cachère, à l’envers. Je me suis arrêtée, consternée par moi-même et l’éclatante évidence de ma France. Par Emmanuelle Halioua

Prudente au supermarché…J’ai partagé ce pénible moment sur mon mur Facebook. Et l’un après l’autre, les témoignages se sont égrenés avec tous un relent d’histoire qui bégaie..

Maryse me confie que lors de ses livraisons à domicile, elle évite d’acheter des articles cachers. Joël lui, indique que sa fille a décidé de retirer la maguen David de son cou… Paulette en passant à la caisse se demande à chaque fois, quelle tête fera la caissière devant ses achats cachers.

Une autre mère m’indique qu’elle tremble pour sa fille qui refuse de retirer son étoile de David et qu’elle est régulièrement insultée. Un autre contact m’écrit qu’elle porte en solidarité avec le peuple juif une maguen David, bien qu’elle ne soit pas juive. Que ses proches ont peur pour elle et qu’elle s’interroge. Continuera-t-elle à la porter encore longtemps ?

Pour Michael L, les grandes enseignes genre Auchan et Carrefour ne livrent plus en casher, même pas en Drive. Trop de soucis, de produits endommagés durant la livraison… »

Ce témoignage également. Agressée il y a 4 mois. Première recommandation de la police :
“ Madame changez de sachet ,ne sortez plus avec celui ci (une enseigne cachère).

Un effet de loupe ?

En Grande Bretagne Le Community Security Trust (CST) a comptabilisé 767 actes antisémites à travers le pays entre janvier et juin. Une hausse de 30% par rapport à la même période l’année dernière ! En Allemagne, Le nombre d’actes à caractère antisémite commis à Berlin a augmenté de 19%, depuis le début de l’année en cours, rapporte jeudi Deutsche Welle. Au moins 80 crimes haineux visant des Juifs ont été recensés à Berlin durant les deux premiers trimestres de l’année. Pour l’ensemble du pays ce chiffre s’élève à 401.

Est-ce un effet de loupe parce que nous sommes davantage informés ? Possible mais ce qui est certain et que j’expérimente comme mes contacts virtuels et connaissances réelles, c’est qu’afficher son judaïsme est devenu dangereux…voir mortel dans certains quartiers, en France.

Emmanuelle Halioua

Emmanuelle Halioua

Emmanuelle Halioua

Emmanuelle Halioua, femme et mère est thérapeute spécialisée en trauma et en hypnose. Depuis Paris, elle nous envoie ses chroniques qui ne laissent personne indifférent

10 pensées sur “Une juive fait ses courses en banlieue parisienne

  • Avatar
    4 août 2021 à 8 h 17 min
    Permalink

    Si un jour vous « migrez « dans le 17 ème ou Neuilly (sur seine ) pensez vous « qu un jour « vous sera enfin tranquille ?.

    Répondre
    • Avatar
      4 août 2021 à 9 h 50 min
      Permalink

      Depuis quand se promène t’on dans la rue avec un caddie ?

      Répondre
    • Avatar
      4 août 2021 à 13 h 46 min
      Permalink

      Bien sûr pour l’instant ça va dans le 17e et à NEuilly mais ça ne durera pas. Regardez les USA. Nulle part nous ne sommes chez nous sauf en Israël et là avec ce gouvernement je ne sais où cela va nous mener. Si on E n’est la protection de Ha Shem on est mal barrés. Je ne comprend pas la fascination d’Israël pour l’occident.

      Répondre
  • Avatar
    4 août 2021 à 8 h 53 min
    Permalink

    Vous ne serez tranquille qu’en Israel.

    Répondre
  • Avatar
    4 août 2021 à 12 h 44 min
    Permalink

    Patience on en arrive la en Israel cet antisémitisme n’est pas uniquement arabe
    comme je l’ai vu sur certaines videos il est le fait de « juifs » anti religieux qui
    par leur comportement en couragent les aggressions arabes.

    Répondre
  • Avatar
    4 août 2021 à 14 h 39 min
    Permalink

    Il est sûr qu’il vaut mieux être discret !

    Répondre
    • Avatar
      4 août 2021 à 23 h 34 min
      Permalink

      La solution ce n’est pas d’être discret ,mais de s imposer, surtout ne pas évité la discussion ,trouver des arguments imparables, et en général ça suffit, s’il faut personnellement a 71 ans je fais le coup de poing sans problème ,si il faut sortir le couteau ou la matraque telescopique, pas de problème non plus ,et là on est respecté par les Arabes si on est sur de soi,les arabes vous respectent .
      (Un demi juif non religieux mais né en Israël )

      Répondre
  • Avatar
    4 août 2021 à 15 h 20 min
    Permalink

    Peut etre faut il rechercher la cause de cette situation a l’attitude affligeante du CRIF, qui represente officiellement la communaute juive francaise. En effet, depuis plusieurs annees les dirigeants du CRIF rasent les murs et semblent tetanises, par contre ils savent organiser des colloques et des conferences reserves a l elite, de meme les diners ils savent faire a croire, que le CRIF est devenu un excellent traiteur. Depuis combien de temps, les dirigeants du CRIF ne sont ils pas alles au charbon, recemment, on ne les a meme pas entendu , quand le ministre Le Drian a parle d ’apartheid en Israel. Concernant l ’affaire Halimi, ils sont tres timides, si ils se montraient aussi opiniatres, qu ’Assa Traore, il y aurait peut etre un espoir de faire bouger les choses. Si le CRIF continue ainsi, il ferait mieux de se saborder et dans la foulee inviter les juifs a quitter la France.

    Répondre
  • Avatar
    5 août 2021 à 7 h 53 min
    Permalink

    Le CRIF n’est plus le représentant de la Communauté juive auprès des pouvoirs publics.
    Il est désormais le représentant des pouvoirs publics auprès de la Communauté juive.

    Répondre
    • Avatar
      7 août 2021 à 1 h 33 min
      Permalink

      Ca fait 23 ans que j’ai quitté la France et Paris, sur un coup de tête et en laissant tout sur place, ça m’a pris des années pour totalement couper le cordon ombilical avec ce pays et surtout a trouver plus ou moins ma place en Israel; non pas que j’ai quoi que ce soit à redire de mon pays de naissance, mais soit la démarche sioniste est une vaste fumisterie, soit on décide d’en faire une réalité.
      Si telle est la situation en France et en Europe, je ne me rends pas bien compte, ça fait un bail que je ne suis pas sorti, pourquoi rester alors ? Pour ma part je ne pouvais pas me résigner à planquer ma kippa au sortir de la syna, limiter mes relations sociales au strictement juif, et payer 2 fois le prix pour me nourrir au quotidien juste parce que c’est kasher…
      Hormis les conditions matérielles qui entrent dans la balance dans toute décision d’alya, peut-être qu’il est temps pour les juifs de France de réaliser qu’on se trouve dans une situation similaire aux années d’avant guerre, et qu’il est temps pour les guides spirituels du peuple juif – tout au moins ceux qui se proclament comme tel – de sonner le signal de départ?
      Mieux vaut partir de son plein grés qu’une main devant et l’autre derrière…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *