Une islamiste du réseau de Coulibaly provoque le monde carcéral français

Les provocations des islamistes contre la France ont connu une nouvelle illustration en début de mois dans l’Orne. Le 9 décembre 2016, Aïcha A., 45 ans, épouse de Smaïn Aït Ali Belkacem, 48 ans, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour les attentats de 1995 à Paris, se présente au parloir de la centrale d’Alençon-Condé-sur-Sarthe, où elle sera interpellée. Elle est bien titulaire d’un permis de visite. En revanche, elle est aussi interdite de séjour en France depuis le 25 novembre 2016 par arrêté du ministère de l’Intérieur !

Comment cette islamiste a-t-elle pu atterrir à Paris et passer les contrôles sans rencontrer d’obstacle ? D’autant qu’Aït Ali Belkacem est un détenu particulièrement signalé depuis qu’un projet d’évasion avorté de la prison de Clairvaux avait été mis au jour en 2010 avec l’aide d’Amedy Coulibaly, le terroriste de l’Hyper Cacher, puis en 2013, au centre pénitentiaire de Réau. Comment expliquer cette incroyable faille ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *