Mettre les commentaires racistes de Facebook sur des panneaux géants pour faire honte aux auteurs!

Une ONG a décidé de lancer une campagne de prévention avec le slogan «Racisme virtuel, conséquences réelles». Au Brésil, si vous écrivez des messages racistes sur Twitter ou Facebook, vos commentaires pourraient se retrouver sur un panneau géant dans une rue à côté de chez vous. Afin de contenir le flot de haine sur les réseaux sociaux, l’association afro-brésilienne Criola a lancé une campagne intitulée «Racisme virtuel, conséquences réelles». Depuis cet été, les militantes de Criola sélectionnent des commentaires racistes sur Twitter et Facebook et utilisent des outils de géolocalisation pour déterminer où se trouvent leurs auteurs. Elles achètent ensuite un espace publicitaire sur des panneaux des environs, et y publient les commentaires en grosses lettres, tout en pixellisant les noms et les photos des trolls. Jusqu’ici, l’association a acheté des panneaux dans quatre villes différentes, dont Porto Alegre et Feira de Santana. L’idée est de faire honte aux auteurs de commentaires racistes, en espérant qu’il seront horrifiés lorsqu’ils reconnaîtront leurs mots diffusés en grand à côté de chez eux.

«Ces gens pensent qu’ils peuvent être tranquilles chez eux et écrire n’importe quoi sur internet. Nous ne les laisserons pas faire. Ils ne peuvent pas nous échapper, nous les retrouverons.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.