Une gifle pour les familles des victimes des attentats : la justice relaxe Jawad Bendaoud, le logeur des djihadistes des attentats du 13 novembre 2015

La justice française a relaxé mercredi Jawad Bendaoud, qui comparaissait pour avoir logé deux des auteurs des attentats jihadistes du 13 novembre 2015 à Paris, alors que l’accusation avait requis contre lui quatre ans de prison.

“Il n’est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes (…) afin de les soustraire aux recherches”, a déclaré la présidente du tribunal, Isabelle Prévost-Desprez. Jawad Bendaoud, qui était jugé depuis le 24 janvier pour “recel de malfaiteurs terroristes”.Lire la suite sur lemondejuif.info