Une fois de plus, la France poignarde Israël dans le dos.

Une fois de plus, La France a voté en faveur de la préjudiciable offre palestinienne à l’ONU, poignardant ainsi l’État juif dans le dos tout en faisant la guerre à la pression anti-israélienne.

La France continue de façon obsessionnelle à tracer la  ligne anti-israélienne du Quai d’Orsay.

François Delattre un proche ami de l’anti Juif Dominque de Villepin a été nommé Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l’Organisation des Nations unies le 2 septembre 2014.
Jeudi 25 mai, la France sans vergogne a voté à l’occasion de l’Assemblée annuelle de l’Organisation mondiale de la Santé, une résolution absurde de l’ONU, portée par par la racaille des dictatures arabes et la délégation palestinienne, faisant d’Israël le seul violateur du « bien-être mental, physique et environnemental ».

Le printemps arabe continue son chaos dans ce Moyen-Orient  à feu et à sang. Pendant qu’Israel est le seul pays de la région à soigner sans distinction d’origine ou de religion des milliers d’arabes Palestiniens et Syriens.
Ce vote est un coup de couteau dans le dos, il confirme la seule hostilité envers Israel au théatre de l’absurde qu’est l’Onu.

Avril 2016, la France s’était illustrée en faveur d’une résolution de l’Unesco niant les liens historiques et bibliques entre le peuple juif et Jerusalem et islamisant le Mont du Temple et le Kotel.
La France est devenu le pays le plus anti Israelien à l’onu, l’Unesco et l’union Européenne avec  la plus grande population musulmane en Europe et a connu une forte augmentation de la violence islamique et des attaques antisémites.

Au cours des dernières années, l’antisémitisme a plus que doublé en France, ce qui laisse beaucoup craindre que la population musulmane croissante du pays continue d’être une source d’agression anti-occidentale et anti-israélienne. La France a peu contribué à freiner cette tendance, bien au contraire.

En outre, les fonctionnaires français et les médias d’état refusent toujours d’utiliser le mot  «terroriste», optant à caractériser les attaques islamistes qui frappent des civils qu’ils soient de Manchester, Paris, Nice, Bruxelles ou Berlin ignorant ainsi le péril croissant – non seulement pour les Juifs, mais aussi pour les Français et les Occidentaux en général.

Parmi les combattants étrangers qui ont rejoint l’organisation terroriste de l’État islamique (IS ou ISIS), un pourcentage particulièrement élevé provient de la France. Beaucoup de Français craignent qu’ils puissent retourner et frapper localement.

Malgré la menace imminente, la France a renié sa promesse de ne pas voter contre Israël et a cédé une nouvelle à la pression islamique.

Depuis 1945, la France est accoutumée à défendre les terroristes puisqu’elle avait accordé un passeport Francais au criminel de guerre nazi leader du monde arabe le mufti al Husseini.

Aujourd’hui, elle est en pleine dérive

Honte à elle.

Par Jean Vercors – JSSNews

Lire la suite

source : JSSNews