Une étude affirme que seulement 2.5% des start-up israéliennes réussissent « vraiment »

Selon une étude conduite par le centre de recherche IVC et l’institution Reversexit, seules 2.5% des start-up israéliennes seraient des entreprises à succès. L’étude a analysé plus de 10.000 start-ups fondées entre 1999 et 2014. Selon cette analyse, 46% de ces entreprises ont fait faillites, 14% ont été rachetées dont seulement la moitié avec des bénéfices. Sur les 5.400 entreprises en activité, seules 2.5% sont classées « à succès » selon des critères très strictes: atteindre des chiffres d’affaires annuels de plus de 100 million de dollars et employer plus de 100 salariés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *