Une crise politique qui secoue la coalition. Analyse de Daniel Haïk.

De semaine en semaine les turbulences au sein de la classe politique sont de plus en plus fortes. Et les indices sur l’imminence d’une fin de règne de Binyamin Nétanyaou semblent se multiplier. Et il va sans dire que les affaires judiciaires qui empoisonnent la vie du Premier ministre ne sont pas étrangères à la crise politique qui secoue actuellement la coalition. Analyse.

En 2008 Ehoud Olmert a été contraint de démissionner de son poste non pas à la suite d’une condamnation par la Justice israélienne, ni après avoir été inculpé de corruption par le conseiller juridique du gouvernement. Lire la suite sur israelvalley.com