Une banque égyptienne publie le taux de change du shekel et soulève une émeute

La deuxième plus grande banque d’Etat de l’Egypte, la Banque Misr, a soulevé un tollé la semaine dernière en publiant le taux de change entre le shekel israélien et la lire égyptienne. En opposition, les Frères musulmans accusent al-Sisi de normalisation avec Israël. Pour répondre à la critique, l’Egypte a rappelé que le shekel est toujours interdit pour un usage dans le commerce à l’intérieur de l’État.

Une masse d’Égyptiens ont critiqué ce qu’ils considèrent comme une étape vers la normalisation avec l’Etat juif. Malgré le traité de paix de 1979 l’Egypte reste ouvertement hostile à Israël, comme cela a été affiché plus tôt ce mois-ci lorsque 467 sur les 595 députés égyptiens ont voté pour rejeter le député Tawfiq Okacha pour avoir commis le crime de rencontrer l’ambassadeur d’Israël en Egypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *