Une autrichienne d’origine bosniaque battue à mort par les terroristes d’ISIS

Samra Kesinovic qui apparait dans les images des médias sociaux pour le groupe terroriste de l’Etat islamique portant un AK-47, a été tuée alors qu’elle tentait de fuir le groupe.

En avril 2014 deux adolescentes autrichiennes d’origine bosniaque, Samra Kesinovic et son amie Sabina Selimovic ont quitté leurs maisons de Vienne pour rejoindre ISIS en Syrie, où l’on pense que les djihadistes les ont mariées de force.

Les deux jeunes femmes sont devenues des «têtes d’affiche» pour l’État islamique, les montrant sur les sites Web des médias sociaux exhibant des fusils AK-47 et entourées par des hommes armés.

Mais leur personnage n’a été exploité que pour le spectacle. Maintenant, des rapports indiquent que Kesinovic a été battue à mort par le groupe après avoir tenté de s’échapper.

David Scharia, un expert de la lutte contre le terrorisme aux Nations Unies, a déclaré : « Nous avons reçu des informations récemment à propos de deux jeunes de 15 ans, des filles, d’origine bosniaque qui ont quitté l’Autriche, où elles avaient vécu au cours des dernières années… une a été tuée dans un combat en Syrie, l’autre a disparu.  »

La jeune fille qui a disparu est Kesinovic, assassinée par ses complices. Les autorités autrichiennes ont accusé un prédicateur islamique bosniaque connu comme Abu Tejda ​​d’avoir recruté les deux jeunes femmes à Vienne. Tejda ​​nie les accusations. On pense fortement que la seconde a été également assassinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *