Une ambulance de Tsahal attaquée par 150 Druzes : un mort et deux blessés

Pour la deuxième fois en 24 heures, 150 manifestants druzes ont attaqué et jeté des pierres, à Majdal Shams dans le Golan, sur une ambulance militaire de Tsahal transportant deux rebelles syriens blessés lundi soir, tuant l’un des rebelles.
Deux soldats de Tsahal, qui étaient aussi dans l’ambulance, l’un d’eux est médecin de l’armée, ont été légèrement blessés dans l’attaque. Les deux Syriens étaient dans un état grave à l’arrivée en Israël. L‘un d’eux avait d’ailleurs succombé à ses blessures sur le chemin de l’hôpital. Les deux soldats ont été emmenés au centre médical Ziv à Safed, tandis que les Syriens ont été transportés vers l’hôpital Rambam à Haïfa.
ambulanceL’ambulance de Tsahal attaquée par les Druzes

L’ambulance, accompagnée d’une voiture de patrouille de la police, se dirigeait vers Kiryat Shmona quand elle s’est heurtée aux manifestants druzes près de Majdal Shams. Ils se sont mis à lancer des pierres. L’ambulance a réussi à s’échapper, et les manifestants ont été chassés vers Neve Ativ.
Une source de Tsahal a déclaré que les manifestants druzes ont pu mettre la main sur les Syriens blessés, pour probablement aggraver leur état. Un des soldats touchés, après amélioration de son état, a été libéré de l’hôpital Rambam, tandis que l’autre a été libéré la nuit. Le Syrien survivant qui était dans l’ambulance lors de l’attaque, a subi de graves blessures, mais est considéré comme stable après avoir subi une opération lundi soir.
blessesUn blessé syrien devant l’ambulance
D’importantes forces de police sont arrivées sur les lieux alors que les manifestants affrontaient les forces de police de Tsahal et la police des frontières. Une chaîne de télévision syrienne a appelé les manifestants druzes « nos compatriotes héroïques. » Un rapport de l’agence de presse du gouvernement syrien SANA a déclaré que «deux terroristes de Jabhat al-Nusra ont été tués après que les héros du Golan occupé aient attaqué une ambulance sioniste. » Un responsable de Tsahal a nié que les rebelles blessés étaient membres de l’organisation islamiste Jabhat al-Nusra.

Les manifestants druzes ont déclaré qu’ils ne permettraient pas que des rebelles blessés soient traités pour leurs blessures en Israël. Ils ont appelé à une manifestation devant le centre médical de Galilée à Nahariya où d’autres Syriens blessés sont hospitalisés.
manif druzeManifestation des Druzes
Le chef spirituel de la communauté druze en Israël, Sheikh Moafaq Tarif, a fermement condamné l’incident, en disant : « Ce n’est pas notre façon d’agir, et nous nous sentons mal devant l’acte criminel accompli par les contrevenants. » Il a appelé les autorités à agir. Le cheikh tiendra une réunion d’urgence de la direction druze en Israël mardi matin sur la tombe de Nabi Shu’ayb.
Les membres de la communauté druze ont critiqué l’armée israélienne pour n’avoir pas appris d’un incident similaire tôt lundi matin et d’avoir choisi de traverser les villages druzes avec l’ambulance militaire sans prendre les mesures de sécurité appropriées. Après les deux attaques, l’armée israélienne va augmenter la sécurité des dizaines de Syriens blessés et actuellement hospitalisés dans les hôpitaux israéliens de crainte qu’ils ne soient aussi attaqués par des manifestants druzes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *