Un tribunal critique fermement la police en Judée-Samarie

Un juge exprime son indignation sur le comportement de la police en Judée Samarie. Dans un cas plus spécifique, il refuse d’étendre la peine de garde à vue d’un suspect juif.

La juge Joya SkappaShapiro, qui siège au tribunal d’instance de Jérusalem, a vivement critiqué la police pour leur conduite en Judée et Samarie. Dans un cas précis, elle a même appliqué ses critiques en refusant de prolonger la phase préliminaire d’arrêt d’un suspect arrêté dans l’affaire Douma.

Le juge SkappaShapiro a écrit dans sa décision de libérer un mineur : « Ce comportement provoque un malaise, car il jette le doute sur le sérieux avec lequel les tribunaux doivent traiter les déclarations de la police sur les procédures nécessaires pour les phases étendant l‘interrogation. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *