Un survivant d’une attaque antisémite en France a rejoint une brigade d’élite de Tsahal

Lorsque Jonathan Weinberg avait 13 ans, un groupe de jeunes arabes l’a attaqué, l’envoyant à l’hôpital durant un mois. J’ai compris que si les Juifs étaient brutalisés en tant que juifs, la France n’avait pas de place pour moi. » La semaine dernière, il a gagné le béret violet d’un combattant Givati.

Aujourd’hui, Weinberg a 24 ans, et il est un citoyen israélien. Jeudi dernier, il a reçu le béret violet réservé aux nouveaux membres de la Brigade Givati d’infanterie des Forces de défense israéliennes.

Il y a onze ans, Weinberg vivait à Versailles avec son père. « Je revenais de la synagogue avec une kippa sur la tête et un groupe de huit jeunes arabes m’a sauté dessus, m’a poignardé dans l’estomac, m’a battu en criant : « Fils de pute juive, » et d’autres insultes antisémites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *