Un soldat sous les verrous pour avoir tiré à balles réelles et tué deux manifestants arabes

Un soldat de la police des frontières (Magav) a été arrêté hier pour avoir ouvert le feu à balles réelles contre des manifestants palestiniens en mai dernier au cours de la journée de la Nakba. Deux jeunes avaient trouvés la mort. L’enquête a finalement révélé que les tirs ont été effectués à balles réelles et non en caoutchoucs, comme l’avait prétendu le soldat. Sa détention sera prolongée ce mercredi  par le tribunal correctionnel de Jérusalem.

Une pensée sur “Un soldat sous les verrous pour avoir tiré à balles réelles et tué deux manifestants arabes

  • Avatar
    12 novembre 2014 à 13 h 35 min
    Permalink

    ils sont bien sévères avec nos soldats mais les terroristes qui tuent nos civils sont tranquillement soignés dans nos hopitaux et fument leur cigarette en terrasse.. bravo Israel … continue à nous mener à notre perte !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *