“Un profond antisémitisme règne dans une partie de la société polonaise”

Des violents incidents ont marqué un récent colloque sur la Shoah à l’École des hautes études en sciences sociales. Son directeur, Christophe Prochasson, est inquiet.

L’affaire s’est déroulée les 21 et 22 février, lors d’un colloque sur “la nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah”, qui s’est tenu à l’École des hautes études en sciences sociales (Ehess), dans un amphithéâtre de 250 personnes.Lire la suite sur jforum.fr