Un parti arabe de gouvernement émerge en Israël

À deux mois des législatives anticipées provoquées par l’explosion de la coalition gouvernementale du Premier ministre, Benyamin Netanyahou, un nouveau parti tente de se faire une place pour rallier l’électorat arabe, soit 20 % de la population israélienne. Baptisé Ma’an, il entend moins s’attaquer au règlement du conflit israélo-palestinien qu’aux problèmes dont souffrent les citoyens arabes d’Israël, quitte à entrer dans un gouvernement de centre droit.Lire la suite sur jforum.fr