Un organisme lié au gouvernement iranien accuse Israël d’avoir introduit une méduse pour détruire l’écosystème

Un organisme iranien, à la botte du gouvernement des Mollah, accuse l’Etat juif d’avoir sciemment déréglé l’écosystème de la mer Caspienne.

Selon l’Iran Project, « L’introduction d’une espèce vivant en dehors de son aire de répartition d’origine, du fait de l’activité humaine, qu’elle soit délibérée ou accidentelle peut avoir différents effets sur l’écosystème local.

Les espèces introduites peuvent perturber l’écosystème d’une zone, » déclare Seyyed Jafar Moussavi, chef adjoint au sein du département de biologie de l’Organisation de défense civile, à l’Agence Mehr News.

Il a précisé que le phoque, les poissons Kilka et Sevruga vivent naturellement dans la Mer Caspienne, mais que les cténophores, apparentées à des méduses, sont des espèces exotiques qui vivent normalement dans l’océan Atlantique.

« Nous croyons fermement que le régime sioniste [Israël] est derrière le complot d’introduction de ces espèces nuisibles comme il avait juré de le faire », a ajouté Moussavi, qui innove dans le large spectre des théories antisémites…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *