Un nouveau projet de loi pourrait forcer les députés à jurer fidélité à l’Etat juif

Miri Regev du Likoud met en avant un projet de loi qui obligerait les nouveaux députés à prêter un serment d’allégeance à l’Etat juif, un projet de loi susceptible d’inspirer la colère des membres arabes de la Knesset.

La météo hivernale et la séance houleuse sur le projet de loi «nation juive» ne font que commencer que la Knesset se prépare pour un autre débat controversé dimanche prochain lorsque le Comité ministériel pour la législation discutera de la proposition par Miri Regev, d’une loi demandant que les parlementaires prêtent serment d’allégeance à l’Etat juif d’Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *