Un gouvernement incohérent, alors que la guerre est là

Biden est obligé de faire du Trump, mais il attend avec impatience le départ de Bibi, pour faire pression sur Lapid et consorts afin que s’arrêtent les opérations israéliennes contre l’Iran. Son dialogue avec les terroristes de Téhéran prend l’eau, et il ne sait pas comment dire que l’accord sur le nucléaire n’aura pas lieu, vu que l’Iran a déjà de quoi fabriquer des armes nucléaires au dires même du patron de L’AIEA. Il est tombé dans un piège qu’Obama lui avait tendu. Il est pris en tenaille entre une marche arrière impossible et un accord impossible. Lire la suite sur jforum.fr