Un frère et une sœur fuient Hébron et veulent se convertir au judaïsme

Ayant grandi à Hébron dans une culture de menaces, d’abus et de crimes d’honneur, une adolescente musulmane palestinienne a demandé de l’aide à son demi-frère. Elle se retrouve en Israël avec lui, avec à la fois l’intention de se convertir au judaïsme et de rejoindre l’armée israélienne.

Nés du même père mais de mères différentes, Saddam et Sadden Awoudeh n’ont jamais grandi ensemble. Les deux demi-frères et sœurs, tous deux élevés en tant que musulmans dans la partie de la ville de Hébron contrôlée par l’Autorité palestinienne, sont nés à douze ans d’intervalle et se sont peu vus grandir. Au cours de la dernière année, cependant, ils se sont rapprochés, en partie grâce leurs plans communs de conversion au judaïsme.

Saddam, 30 ans, et Sadeen Awoudeh, 18 ans, ont accordés un entretien à la chaine de télévision israélienne Kan 11. Sadeen a rappelé comment elle avait échappé aux plans de sa famille pour la forcer à un mariage arrangé, trouvant refuge en Israël.

« En 2020, j’étais forcée d’épouser quelqu’un, quand son père m’a appelé et m’a dit : ‘J’ai des photos de toi sans ton hijab. Si tu ne dis pas à ton père que tu ne veux pas épouser [mon fils], alors demain je montrerai les photos à ton père et il s’en occupera ».

« Je ne voulais déjà pas me marier, alors j’ai parlé plusieurs fois avec mon père. A chaque fois, il me battait, il ne l’acceptait pas. Alors j’ai pensé : ‘Saddam a déjà quitté la maison. Il ne parle pas [avec la famille] et ne se soucie pas de ce qu’ils pensent. Je n’ai rien fait pour mériter que tu me tues pour ça. « Alors j’ai appelé [Saddam] et j’ai dit : ‘Ma situation n’est pas si bonne, peux-tu m’aider ? Sinon, je veux partir tout seul. Il a dit : ‘Non, je viendrai t’aider’.

Une évasion terrifiante et chanceuse de Hébron

Saddam vivait à l’étranger lorsque Sadeen a appelé à l’aide, mais il était en Israël pour des vacances. Il est simplement passé la prendre à Hébron. Sadeen a déclaré que son évasion était « terrifiante », mais aussi « chanceuse », notant que son père ne s’était pas réveillé lorsqu’elle est partie tôt le matin avec Saddam, et a ajouté que son père avait l’habitude de « prendre les clés avec lui », mais la veille de son départ, les clés étaient sur la porte. Une chance.

Après avoir été emmenée dans un petit appartement où résidait son frère, Sadeen a été poursuivie par sa famille. Plusieurs hommes ont tenté de la convaincre de faire machine arrière.

Lorsque les hommes ont commencé à insulter Sadeen, la menaçant si elle ne rentrait pas chez elle, Saddam est intervenu. Il a appelé la police. Les agents ont arrêté les hommes qui avaient été envoyés pour harceler Sadeen.

Les autorités israéliennes ont envoyé Sadeen dans un refuge à Nazareth, où elle a vécu pendant sept mois. Sadeen a déclaré que son séjour au refuge avait été traumatisant et qu’elle avait été maltraitée physiquement.

Il y a cinq mois, Sadeen a quitté le refuge et a retrouvé son frère. Incapable de travailler légalement en Israël avec son permis de résidence temporaire, Sadeen a eu du mal à subvenir à ses besoins après avoir quitté le refuge de Nazareth et a failli finir par se prostituer.

Saddam, réside illégalement en Israël. Mais il possède un permis de travail et aide à soutenir sa sœur, Informés de la situation, les autorités ferment les yeux sur sa résidence illégale.

« Il y a beaucoup de gens ici qui m’ont aidé », a déclaré Saddam.

Sadeen a déclaré que la vie en Israël était « très différente » de ce qu’elle avait vécu à Hébron, dans l’Autorité palestinienne. « Quand je suis arrivée ici, tout le monde ici est juif. Ils se comportent [différemment], ils sont respectueux. Ils acceptent très bien leurs relations avec les gens.

En grandissant, Saddam a dit qu’on lui avait appris à « haïr les Juifs ». « ‘Haïssez le Juif, volez le Juif, tuez le Juif – [on nous a appris] que c’est dans l’ordre des choses’. » Ou encore, « Si vous vous faites tirer dessus, vous êtes un martyr. »

Pendant son séjour en Israël, Sadeen a déclaré qu’elle s’était intéressée au judaïsme après avoir observé des juifs pratiquants pendant le sabbat. « J’ai vu plusieurs fois comment ils observent le Shabbat.. Vous apprenez quelque chose que vous n’avez pas à apprendre, quelque chose qui ne fait pas partie de votre religion et donc vous n’êtes pas obligé de l’apprendre. Vous apprenez quelque chose que vous voulez apprendre.

Saddam dit qu’il espère servir dans l’armée israélienne, tandis que Sadeen aspire à être avocate et à aider les personnes qui se retrouvent dans des circonstances similaires à celles qu’elle a vécues il y a quelques mois à peine.

« Pas dans cinq ans – je suis prêt maintenant », a déclaré Saddam.

Sadeen a expliqué sa décision de révéler son histoire à la télévision, se mettant ainsi que son frère en danger face à leur famille. « Toute notre vie, nous avons eu peur. Vous avez peur : ceci fait peur, cela fait peur, tout fait peur. Mais maintenant, nous avons tout traversé, nous avons traversé trop de choses.

« Je sais qu’il y a beaucoup de filles comme moi, mais beaucoup ne peuvent pas sortir. Elles n’ont personne qui puisse les aider. Peut-être que cela aidera à donner de la force à quelqu’un. Peut-être que cela sauvera quelqu’un. Cela aidera peut-être les filles à comprendre qu’elles ne sont pas seules dans ce cas et qu’elles n’ont pas à souffrir. Vous pouvez réussir et vous pouvez vous en sortir.

SOURCE: Arutz Sheva

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.