Un faux passeport syrien pour le Premier ministre canadien ?

Un passeport syrien récemment découvert souligne l’ampleur de l’industrie de contrefaçon permettant aux réfugiés et aux terroristes d’entrer à l’Ouest. L’exemple de fraude a été démontré par certains médias qui ont photographié un faux passeport syrien contenant les coordonnées du Premier ministre canadien. Lundi l’Organisation des Nations Unies a célébré la Journée mondiale des réfugiés, et a appelé les nations à travers le monde à soutenir leurs efforts pour accepter et soigner les réfugiés du monde entier.

Mais les inquiétudes au sujet du processus de sélection des réfugiés a conduit certains pays à envisager de réduire, plutôt qu’à augmenter, le nombre de demandeurs d’asile provenant de pays déchirés par la guerre comme la Syrie et l’Irak. Les critiques des politiques d’immigration porte ouverte disent que le vol d’identité, de faux passeports, et une pénurie de références ou de bases de données accessibles dans les pays d’origine ou de demandeurs d’asile, fait que l’acceptation d’un grand nombre de réfugiés est soigneusement étudiée, parce que tous ces faits sont une invitation à des demandes d’asile frauduleuses et d’attaques terroristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *