Un enfant harcelé sur le net : L’application israélienne qui détecte la menace

Allo maman bobo, mon smartphone fait rien que d’m’e faire peur ! Nos petits nés avec le web dans le biberon alors que notre génération s’y mettait plus ou moins difficilement, force est de constater qu’ils manipulent ces données bien mieux que nous leurs parents.

Et pourtant, oui c’est à nous que revient la charge de les sauver des dangers de l’informatique et le net, à nous de nous attaquer à ce phénomène nouveau : La « Cyberintimidation » !

Cela ne nous est guère facile … Et, ce qui est en réalité du domaine de l’incompétence passe alors pour un navrant manque d’implication dans la vie sociale de nos enfants devenus des victimes dont le nombre est en constante augmentation.

Impossible pourtant de ne pas mentionner combien de parents ont refusé dans un premier temps d’acheter cet engin avant que de céder à la pression de leur petit et tous ses copains que personne n’aurait pu faire changer d’avis !

Des parents inquiets lorsqu’ils apprennent par médias interposés que leur rejeton comme les autres prendra dès l’appareil reçu, en moyenne 500 photos (dont les 4/5 en « selfy »), passera 135 appels et enverra ou recevra plus de 15 000 messages/mois…. En période scolaire !

Mais surtout risquera comme les autres de devenir une cible pour « cyberintimidateurs » !

50% des enfants de 8 à 15 ans avaient déjà été victimes de « cyberintimidation »

Des recherches menées au Royaume-Uni et aux États-Unis ont révélé que plus de 50% des enfants de 8 à 15 ans avaient déjà été victimes de « cyberintimidation » et 20% d’entre eux avaient des idées suicidaires. En outre, 38% des enfants victimes d’intimidation ont avoué ne pas en avoir parlé à leurs parents…

Différentes sociétés israéliennes, en association avec des psychologues experts en matière de harcèlement dans un environnement « connecté », ont trouvé des solutions intéressantes permettant aux parents d’aider leurs enfants, ne serait-ce qu’en prenant conscience des signes de détresse de ceux-ci sans pour autant porter atteinte à leur vie privée !

Des sociétés dont « Bosco » détectent tous les signes pouvant indiquer que nos enfants sont harcelés ou victimes de cyberintimidation et ce en anglais, espagnol, chinois, turc, indonésien et hébreu.

Détecter les menaces potentielles avec localisation

Bosco est conçu pour surveiller à temps plein leurs activités, détecter les menaces potentielles avec localisation, « voir » si l’enfant envoie ou reçoit des images ou des messages injurieux, tous les signes pouvant indiquer qu’ils sont harcelés ou cyberintimidés, bref, analyser les images et les messages reçus ou envoyés, mais surtout installer une application de sécurité familiale intelligente chargée d’alerter les parents en temps réel.

Bosco repose sur une plate-forme innovante d’intelligence artificielle qui permet de suivre les événements inhabituels ou les menaces et d’envoyer les notifications au bon moment.

Jusqu’à présent, le manque de supervision parentale avait laissé le phénomène de la cyberintimidation se développer de manière incontrôlée, ce que nos enfants ne peuvent gérer seuls.

Mais désormais avertis, grâce à ces sociétés dont « Bosco » qui a pignon sur Rue Ha-Kharuv 8, Rishpon, Israël, nous serons alors à même de pouvoir leur porter secours… C.Q.F.D.

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *