Un écrivain chrétien assassiné en Jordanie

Un écrivain jordanien, Nahed Hattar, a été assassiné ce dimanche devant un tribunal d’Amman où il était jugé pour avoir partagé une caricature considérée comme offensante vis-à-vis de l’islam. La victime a été tuée par trois balles, les autorités précisant que « l’assassin a été arrêté ». L’écrivain chrétien avait été arrêté le 13 août après avoir partagé sur son compte Facebook une caricature qui avait pour titre : « Dieu des Dawaech ». Hattar a été accusé par les autorités « d’incitation aux dissensions confessionnelles » et « d’insulte » à l’égard de l’islam, avant d’être libéré début septembre sous caution. Le gouvernement jordanien a dénoncé un « crime odieux » promettant de poursuivre et juger l’assassin.

Rony Akrich

Rony Akrich

Rony Akrich 62 ans (les Passions d'un Hebreu) enseigne l'historiosophie biblique, il est l'auteur de 3 ouvrages sur la pensee Hebraique et ecrit nombre de chroniques et aphorismes en hebreu et francais. Il est le fondateur du "Cafe Daat" a Jerusalem (une forme d'universite populaire). Il reside a Kiriat Arba en Judee, pere de 7 enfants et 19 petits enfants

Une pensée sur “Un écrivain chrétien assassiné en Jordanie

  • Avatar
    27 septembre 2016 à 7 h 45 min
    Permalink

    Un écrivain chrétien assassiné en Jordanie…..L’église occidentale et Rome s’en fiche comme des 200 millions de chrétiens qui crèvent même le jour de Noel au milieu de leur messe….tant que ces chrétiens se font massacrer par des musulmans…..L’église occidental est prête a les laisser se faire occire pour continuer a cracher sur Israel……

    Avis aux chrétiens qui comptent aller a Bethléem le 24 décembre : il n’est pas sur que les palestiniens que vous défendez comme des imbéciles vous laissent la vie sauve et de surcroît Abbas va vous expliquer que Jésus était son ancêtre et que c’est lui aujourd’hui le divin enfant…..Peut être va t’il même vous annoncer qu’Arafat va ressusciter de son sida conformément aux écritures du nouveau testament….Alors un conseil , s’il vous sort cette baliverne, prosternez vous devant le nouveau fils de D-ieu (l’ancien étant Je-sus…) car si vous n’approuvez pas ces dires, attendez vous a finir égorgé avec les couilles dans la bouche !.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *