Un des supposés terroristes de Marseille/Strasbourg était employé périscolaire

Le profil des islamistes radicaux a de quoi inquiéter. A Marseille, les enquêteurs pensent avoir arrêté les financeurs de potentielles actions terroristes. De l’argent a été saisi mais aucune arme n’a été retrouvée. Par contre le groupe de Strasbourg était lui potentiellement opérationnel. « On découvre leur profil en ce moment même, explique une source policière :

« Mais vu l’arsenal retrouvé chez eux et la violence de la documentation, ils auraient pu passer à l’action très rapidement. »

L’un des djihadistes était un employé périscolaire, en poste dans une école primaire d’un quartier de Strasbourg selon le Nouvel Observateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *