Un des supposés terroristes de Marseille/Strasbourg était employé périscolaire

Le profil des islamistes radicaux a de quoi inquiéter. A Marseille, les enquêteurs pensent avoir arrêté les financeurs de potentielles actions terroristes. De l’argent a été saisi mais aucune arme n’a été retrouvée. Par contre le groupe de Strasbourg était lui potentiellement opérationnel. « On découvre leur profil en ce moment même, explique une source policière :

« Mais vu l’arsenal retrouvé chez eux et la violence de la documentation, ils auraient pu passer à l’action très rapidement. »

L’un des djihadistes était un employé périscolaire, en poste dans une école primaire d’un quartier de Strasbourg selon le Nouvel Observateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *