Un constructeur automobile français conclut un accord avec l’Iran

PSA Peugeot Citroën a signé un accord avec le constructeur automobile iranien Khodro pour revenir au pays après une interruption de quatre ans en raison des sanctions. Les entreprises françaises ont commencé à profiter de l’occasion fournie par la levée des sanctions contre l’Iran pour faire du « gros » commerce avec les sociétés iraniennes.

PSA Peugeot Citroën a signé un contrat de 400 millions d’euros jeudi avec son homologue iranien Khodro, un constructeur automobile qui apparient en partie à l’Etat islamique. L’accord, intervient juste une semaine après que les sanctions économiques aient été levées contre l’Iran dans le cadre d’un accord nucléaire signé par l’Iran et les puissances mondiales en juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *