Un congressiste juif américain critique le choix de D. Trump, « trop pro-israélien »

Deux congressistes juifs au Congrès américain ont déclaré que le choix du président élu Donald Trump de désigner un ambassadeur israélien pro-Israël était « dangereux et désynchronisé » avec les Juifs américains et les politiques américaines.

Le représentant américain Jerrold Nadler, démocrate de New York, a déclaré vendredi que la confirmation de David Friedman en tant qu’ambassadeur des États-Unis en Israël aurait « des conséquences dangereuses pour les États-Unis et Israël ».

La nomination de M. Friedman, un avocat qui a travaillé pour M. Trump depuis des années a entraîné nombre de critiques de la part de Juifs libéraux, furieux que le nouvel ambassadeur soit trop favorable à Israël.

M. Nadler a déclaré dans le communiqué publié un jour après la nomination: «La nomination de David Friedman comme nouvel ambassadeur des États-Unis en Israël souligne encore une fois l’ordre du jour extrémiste de Donald Trump et de son administration».

« Il s’agit d’une nomination qui a des conséquences dangereuses tant pour les États-Unis que pour Israël, non seulement en ce qui concerne la perspective d’une éventuelle paix négociée entre Israël et les Palestiniens, mais aussi en ce qui concerne les relations entre nos deux pays et la stabilité régionale », a déclaré M. Nadler.

M. Nadler a déclaré que les opinions de Friedman et ses commentaires publics sur une solution à deux Etats entre Israël et les Palestiniens «ne sont pas seulement une rupture totale avec des décennies de politique américaine et israélienne, mais sont fondamentalement en opposition avec l’avis majoritaire au sein des Juifs américains. »

« La rupture avec cette position mine l’alignement diplomatique de longue date entre nos deux pays, et amplifie le risque pour la sécurité à long terme d’Israël en augmentant l’instabilité régionale », a déclaré le communiqué.

5 pensées sur “Un congressiste juif américain critique le choix de D. Trump, « trop pro-israélien »

  • Avatar
    19 décembre 2016 à 21 h 37 min
    Permalink

    Ce Nadel devait être heureux, joyeux, content et sur un nuage de bonheur quand il a vu l’attitude de l’ONU, l’UNESCO, Kerry et j’en passe, à l’encontre d’Israël. Mais M. Nadel devrait savoir que la roue tourne et que toutes situations n’est jamais définitive. Mais il devrait savoir aussi que tout ceux qui sont contre Israël finissent par être maudit.

    Répondre
  • Avatar
    20 décembre 2016 à 12 h 11 min
    Permalink

    Où était-il cet abruti et quand a-t-il marqué sa désapprobation quand Obama l’antisémite fourbe a sapé l’amitié israélo américaine, en faisant un virage a 180° vers les islamistes les plus fanatiques ou quand il a déclaré lors du début de son 2° mandat en Egypte, que son père étant Kényan et que donc, lui étant « musulman » (alors qu’il n’avait pas cessé de mentir et de faire croire autre chose aux américains et à ses proches…! ce qu’un des membres de sa sécurité sous couvert d’anonymat avait déclaré en rapportant les propos de sa femme : »tu m’as trompé et tu as trompé l’Amérique »….! ) qu’il fallait désormais l’appeler Hussein, mais plus grave quand il a œuvré pour déstabiliser la Tunisie, la Libye et l’Egypte pour y installer les « frères musulmans » dont son demi-frère est le N° 3 ou quand il a poussé l’ONU a signer les accords avec l’Iran ? Ou quand il a conseillé à l’Iran de tester ses missiles balistiques en dessous d’un certain niveau pour ne pas être détecté par les satellites ou quand il n’a pas ordonné l’ordre de destruction du drome qui comme par hasard s’est posé sans encombre en Iran, leur permettant ainsi de bénéficier de la dernière technologie des dromes espion US…où était-il encore quad Obama et toute sa clique expliquait sans rire.. qu’il faudrait 30 ans pour chasser Daesh…conclusion, visiblement on peut être congressiste, juif et abruti…cela n’est pas incompatible….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *