Un commerçant arabe déroule le tapis rouge aux soldats de Tsahal, médusés

 

L’homme qui figure sur la photo du haut habite la ville arabe israélienne de Taïbé. Hier, une dizaine de soldats de Tsahal qui patrouillaient dans la région entrent dans son épicerie. Ils n’oublieront pas l’accueil que ce commerçant leur a réservé.

Un commerçant arabe qui à le sens de l’hospitalité. « Nous étions une dizaine et nous avions soif », raconte Amos, un gradé de Tsahal. « Au début, nous n’avons pas compris ce que faisait le vendeur. Nous étions tous au comptoir avec notre bouteille et lui a quitté sa caisse puis a sorti une table ».

Maed Goubra veut faire honneur à ses clients. Il dispose sur la table au milieu de son échoppe toutes sortes de friandises et invite les soldats à se servir. « Vous êtes les anges de ce pays » dit-il pour seule explication.

Les militaires se servent et au moment de régler, Maed refuse d’encaisser quoi que ce soit. « Je sais ce que moi je vous dois », leur dira-t-il : « ma liberté dans ce pays ».

« Nous avons pris congé de Maed avec des accolades, des sourires et beaucoup d’espoir. Quelle belle personne ! Cette rencontre vaut mieux que de long discours à mes hommes », conclut Amos.

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *