Ukraine : Chabbat depuis le sous-sol de la synagogue

Maintes fois pendant chabbat, je me suis posée la question : que se passe-t-il maintenant en Ukraine, et avec nos frères en Ukraine en particulier. Samedi soir, Miriam Moskowitz, émissaire Habad à Kharkov, m’a écrit. Par la journaliste Sivan Rahav Méir.

Ukraine: « Il est écrit qu’il ne faut pas pleurer le Shabbat. Mais ce chabbat j’ai échoué plusieurs fois. Vendredi soir, nous étions dans la synagogue, avec des dizaines d’autres personnes, femmes et enfants, qui vivent dans le sous-sol de la synagogue depuis le début de la guerre. C’est leur refuge. Après le Kiddouch, nous avons commencé à chanter « Ni’et Ni’et Nikau », une mélodie ‘hassidique en russe qui dit qu’il ne faut avoir peur de personne, seulement de D-ieu.

Plus tard, nous avons chanté ‘Voici ce qui est bon et ce qui est agréable, être assis ensemble entre frères’. Nous avons applaudit les cuisiniers, qui sont allés dormir dans la synagogue et se sont occupés 24h/24 et 7j/7 de nourrir tout le monde, depuis les réfugiés de Donetsk venus avec leurs enfants, jusqu’au vieil homme qui nous a rejoint car il a peur de vivre seul dans son immeuble au 5e étage.

Le samedi matin, nous avons béni le mois d’Adar 2, qui débutera cette semaine. Puis, nous avons tous dit ensemble la bénédiction : « Celui qui a fait des miracles pour nos ancêtres ». J’avais les larmes aux yeux. Oh combien de miracles avons-nous besoin en ce mois d’Adar…

Tous unis en dans notre sous-sol en Ukraine et ailleurs

A la fin de la prière du matin, nous avons une belle coutume dans la synagogue. Le président de notre communauté, Alexander Kaganovsky, félicite les membres de la communauté qui célèbrent un anniversaire ou un évènement particulier. Cette fois, il a demandé à tout le monde de garder le silence et il a dit : « Je veux remercier tous les délégués (Shli’him) qui sont restés avec nous. Pendant de nombreuses années, vous dites que vous faites partie intégrante de notre communauté, mais cette fois, vous l’avez prouvé à l’heure de vérité. Il a terminé, étouffé de larmes, dans une accolade à mon mari.

Pendant la prière de Moussaf, mon fils, Yossi, était l’officiant. Alors qu’il commençait à chanter « Il est notre Dieu », il y a eu des bruits forts de bombardements sur la périphérie de Kharkov. Les Russes tentent d’entrer dans la ville. Pendant que Yossi chante, nous avons entendu les détonations. Notre chant est devenu de plus en plus fort, afin de surmonter le bruit des bombes.

Pendant chabbat, les enfants ont décidé de porter des déguisements de Pourim. Ils ont improvisé des sketches et ont dansé. Ma fille Malka m’a expliqué après leur danse qu’elle sait pourquoi tout le monde dort maintenant ensemble au sous-sol : « Pendant Pourim, Haman a dit que les Juifs étaient dispersés partout et qu’ils n’étaient pas unis. Nous devons donc dormir ensemble pour montrer que nous sommes tous unis. ‘

Bonne semaine et bonnes nouvelles de Kharkov. »

Sivan Rahav-Meir

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne.

Une pensée sur “Ukraine : Chabbat depuis le sous-sol de la synagogue

  • 4 mars 2022 à 10 h 50 min
    Permalink

    Je ne risque pas de me faire des amis ici mais je vais prendre le risque de vous dire ce que je pense de ces juifs ukrainiens qui se battent aux côtés de nos ex-bourreaux et ceux qui viennent même d’Israel pour la même chose.

    Les juifs n’apprennent-ils jamais rien de l’histoire ?

    Il y avait 3,2 millions de juifs en Ukraine avant l’assaut des groupes d’assaut nazis qui ont TUE PAR BALLES 1,5 MILLION DE JUIFS !

    Qui les a aidés ? LES UKRAINIENS CONVERTIS DE LONGUE DATE (1920) AU NATIONALISME ANTISEMITE ET PARLANT DE PURETE DE LEUR PEUPLE !

    Les Ukrainiens ont largement collaboré à tous ces massacres de juifs (il n’y eut pas seulement BABI YAR !) mais ils se sont portés volontaires pour garder les camps de la mort et certains sont montés en grade à SOBIBOR pour tourmenter (comme si ce n’était pas assez) et AUSCHWITZ plus de juifs !

    Si vous estimez que se battre avec les ukrainiens dont la grande majorité est restée bien antisémite alors vous n’apprendrez jamais rien.

    Il n’y a pas que le REGIMENT AZOV qui soit de la partie mais plein d’autres groupes du même acabit et se présentant comme « nationalistes extrêmes » mais surtout ANTISEMITES.

    Demandez à ces juifs qui font le pèlerinage à Ouman tous les ans comment les ukrainiens les reçoivent ! La haine, les prix d’or pour des chambres misérables car les juifs si on peut se faire du fric sur eux…

    Poutine n’a jamais bombardé Babi Yar mais le mal est fait ! L’intox que l’on fait à l’égard de l’armée d’Israel est la même concernant l’armée russe.

    La presse et les dirigeants politiques s’en fichent : LE MAL EST FAIT POUR LES IDIOTS QUI NE SAVENT PAS DECRYPTER UNE INFO.

    Quant à Zelensky et ses appels à Bennett, aux juifs du monde entier de venir se battre « en qualité de juifs » et d’israéliens à ses côtés, IL MET ISRAEL EN DANGER ET IL LE SAIT TRES BIEN.

    Si Poutine n’a pas empêché Israel Air Force de survoler la Syrie (et continue de le faire) pour détruire des infrastructures de l’Iran et du Hezbollah, il risque de revoir sa position.

    Zelensky veut quoi au juste en essentialisant les juifs ?

    Puisque l’Ukraine c’est 50 % de catholiques et 50 de chrétiens orthodoxes, pourquoi demande-t-il aux seuls juifs de venir se battre pour les ukrainiens ?

    Il s’agit de mettre Israel dans le viseur de la Russie et je suis désolée mais je me fous de l’avenir de l’Ukraine pas de celui d’Israel.

    Réfléchissez posément sur ces cris d’un Zelensky, marié à une catholique, qui n’a de juif que sa naissance mais est prêt à mourir pour un pays ou une région qui a été la plus cruelle à l’égard des juifs.

    Bennett et Lapid doivent la fermer sinon l’Iran pourra installer tout ce qu’il veut sur le Golan et IAF ne pourra plus survoler la Syrie sans que les russes ne préviennent à l’avance leurs « alliés de confort ».

    Cette dame pleure et se planque dans le sous-sol d’une synagogue en Ukraine : QUE FONT LES JUIFS ENCORE DANS CE PAYS ???

    Si votre mémoire fait défaut alors lisez ou relisez ce qu’écrivait après enquêtes approfondies LE PERE DESBOIS SUR LA SHOAH PAR BALLES !

    Nina

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.